La première route solaire de France voit le jour en Normandie

Ségolène Royal inaugure jeudi la première route solaire de France, en Normandie. Fruits de cinq années de recherche, des dalles photovoltaïques résistantes au passage des véhicules produisent une électricité renouvelable.

Ségolène Royal lors du lancement des travaux de la route solaire, à Tourouvre-au-Perche (Normandie), en octobre 2016
Ségolène Royal lors du lancement des travaux de la route solaire, à Tourouvre-au-Perche (Normandie), en octobre 2016 (THOMAS PADILLA / MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Vous connaissiez l'autoroute du Soleil ? Découvrez sa petite sœur du XXIe siècle : la route solaire ! C'est une première en France. La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, inaugure jeudi 22 décembre, à Tourouvre-au-Perche (Normandie), le premier kilomètre de cette route capable de produire de l'électricité. Des panneaux photovoltaïques vont être posés sur une route départementale, juste à côté de l'usine Wattway, où ils sont produits.

Un mélange de composés qui garantit souplesse, rigidité et adhérence

Ce sont en tout 2 800 m2 de dalles légèrement bleutées qui vont être installées. Sur leur surface, une résine translucide protège les cellules photovoltaïques : toute la performance est là ! Cinq ans de recherche ont été nécessaires pour imaginer des dalles assez résistantes pour supporter le poids des voitures et des camions.

"La gageure était d'arriver à s'assurer que l'on pouvait protéger ces cellules, explique Pascal Duhoo, de la société Wattway. L'ensemble fait 7 millimètres d'épaisseur. C'est un composé de matériaux très différents, qui donnent à la fois rigidité et souplesse à la dalle, afin de l'adapter au passage des véhicules, et qui permettent la même adhérence qu'une route normale."

Le système doit prouver sa rentabilité

Ces dalles sont ensuite raccordées au réseau électrique par des câbles. La production d'électricité est non négligeable, selon Philippe Raffin, du centre de recherche du groupe Colas, qui a conçu cette technologie : "Un kilomètre de route permet d'alimenter l'éclairage public d'une ville de 5 000 habitants. La route solaire ne permet pas de créer d'électricité s'il y a des bouchons. Mais statistiquement, on sait qu'une route voit le ciel plus de 90% du temps."

Plus rentable dans les régions ensoleillées mais tempérées, la route solaire débute à peine son chemin. Lancée grâce à une subvention publique de cinq millions d'euros, elle doit encore prouver sa rentabilité. Ségolène Royal espère à terme créer 1 000 kilomètres de route capable de produire une électricité renouvelable. Mardi, Wattway a inauguré une autre portion de route solaire aux États-Unis, dans l'État de Géorgie.

La première route solaire de France voit le jour en Normandie. Reportage d'Anne-Laure Barral.
--'--
--'--

Fonctionnement d\'une route Solaire
Fonctionnement d'une route Solaire (VISACTU)