Cet article date de plus de treize ans.

La fonte de la calotte glaciaire de l'est de l'Antarctique s'accélère depuis 2006

C'est ce que révèle une étude menée par des chercheurs de l'université du Texas, publiée par la revue Nature Geoscience.L'étude précise que cette accélération pourrait faire monter le niveau des océans plus vite que prévu.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Duo de manchots dans l'Antarctique (France 2)
C'est ce que révèle une étude menée par des chercheurs de l'université du Texas, publiée par la revue Nature Geoscience.

L'étude précise que cette accélération pourrait faire monter le niveau des océans plus vite que prévu.L'évaluation de la fonte annuelle est passée de cinq milliards de tonnes en avril 2002 à 109 milliards de tonnes en janvier 2009, avec une accélération il y a trois ans, expliquent-ils.

"Résultat le plus notable: nous assistons depuis 2006 à la disparition d'une grande quantité de glace dans l'est de l'Antarctique, en particulier dans les longues portions côtières", a souligné Jianli Chen, coauteur de l'étude, interrogé par Reuters. "Si cela se confirme, ce pourrait être le signe d'un changement d'état dans l'est de l'Antarctique, ce qui risque d'avoir à l'avenir de lourdes conséquences sur le niveau des mers", a-t-il ajouté.

Les précédentes estimations de l'évolution de la calotte allaient d'une perte annuelle de quatre milliards de tonnes à un gain de 22 milliards de tonnes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.