Cet article date de plus d'onze ans.

L'organisation qui est sans nouvelles de 8 de ses membres en Haïti voudrait "remettre sur pied des services d'éducation"

"Six des quatorze personnes du Bureau de l'Unesco en Haïti se sont manifestées. Il reste très difficile d'entrer en contact avec les huit autres membres de l'équipe, tous Haïtiens", précise l'Unesco.La directrice générale de l'Unesco Irina Bokova a lancé un appel en faveur d'une "aide immédiate, massive et bien coordonnée" pour Haïti.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
UNESCO (DR)

"Six des quatorze personnes du Bureau de l'Unesco en Haïti se sont manifestées. Il reste très difficile d'entrer en contact avec les huit autres membres de l'équipe, tous Haïtiens", précise l'Unesco.

La directrice générale de l'Unesco Irina Bokova a lancé un appel en faveur d'une "aide immédiate, massive et bien coordonnée" pour Haïti.

L'éducation "au coeur du redressement d'Haïti"
"Si les efforts des secours d'urgence sont la priorité, l'Unesco prépare un plan d'action rapide pour remettre sur pied des services d'éducation", indique l'organisation de l'Onu.

"La destruction de l'université de Port-au-Prince et de nombreuses écoles secondaires et primaires lors du tremblement de terre de mardi, ajoutée à la perte d'enseignants et d'élèves, constitue un recul dramatique pour un pays déjà affecté par d'autres catastrophes", poursuit l'Unesco.

"L'éducation est au coeur du redressement d'Haïti et c'est la clé de son développement. Nous sommes déterminés à mobiliser une assistance pour des dispositifs éducatifs temporaires d'urgence et pour la reconstruction", a déclaré Mme Bokova.

La directrice générale a dépêché à Port-au-Prince un envoyé spécial, Bernard Hadjadj, pour évaluer les besoins immédiats.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.