Cet article date de plus de sept ans.

L'île de Mayotte privée d'électricité pendant plus de dix heures

Deux centrales de production électrique de Mayotte sont tombées en panne ce mercredi pour une raison encore inexpliquée. Le département est resté plongé dans le noir pendant plus de 10 heures. La situation devrait revenir à la normal jeudi matin au plus tard. En attendant, des patrouilles ont été déployées pour veiller à la sécurité publique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Blackout sur Mayotte. Ce mercredi à 13h (heure de
Paris), le département a perdu le réseau électrique. "Une perte complète sur l'ensemble du
département
" a indiqué le préfet de l'île. Plus de dix heures après, soit 23h (heure de Paris), le courant n'était toujours pas rétabli partout.

"En début de soirée, la quasi-totalité
de la téléphonie mobile de l'île ne fonctionnait pas, sauf en Petite-Terre
" a déclaré le préfet Jacques Witkowski. "Mais nous avons réussi à maintenir
les téléphones d'urgences et une partie du réseau de téléphone fixe
". Pour
l'instant, 11 des 17 communes du département ont de nouveau accès au courant.
La situation devrait revenir à la normale au milieu de la nuit ou demain matin.

A l'origine de cette plongée dans le noir, une panne
inexpliquée des deux centrales électriques de Mayotte. Le
préfet parle d'un "cumul d'erreurs qui aurait provoqué une série
d'incidents en cascades et déconnecté le réseau
".

Avion militaire prêt

Un centre opérationnel réunissant les
services de l'Etat et les opérateurs de téléphonie et des transports maritimes
a été mis en place. "Nous avons d'abord protégé les centres de transmission gouvernementaux,
assuré le fonctionnement des groupes électrogènes dans les établissements
hospitaliers et les services de secours, établi des éclairages mobiles sur les
gares maritimes
" a indiqué le préfet.

Jacques Witkowski a également souligné qu'un
"avion
militaire avec des groupes électrogènes a été placé en alerte à la Réunion,
prêt à intervenir si le besoin se faisait sentir
". Des renforts de
patrouille ont été déployés à Mamoudzou et dans les communes proches du chef
lieu pour veiller à la sécurité publique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.