Cet article date de plus de deux ans.

Initiative : une déchèterie au fil de l'eau

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Initiative : une déchetterie au fil de l'eau
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Quand on habite en ville, se rendre à la déchèterie est parfois assez contraignant. À Lyon (Rhône), une solution unique en Europe est expérimentée : c'est la déchèterie qui se rapproche des particuliers, et elle navigue sur l'eau.

Au petit matin, tous les samedis, au cœur de Lyon (Rhône), c'est le même ballet autour d'un bateau. Des techniciens s'affairent pour préparer un quai de la Saône à l'accueil du public. Les gens n'ont en effet pas l'habitude d'une déchèterie flottante. C'est une première en Europe. River'Tri est gratuit pour tous les habitants du centre-ville. Une centaine d'usagers profitent de la déchèterie chaque semaine, avec en moyenne 6 tonnes collectées. Contrairement aux déchèteries traditionnelles, celle-ci n'accepte ni végétaux, ni gravats, ni plâtre. Elle est interdite aux professionnels, mais réservée aux particuliers. Tous se félicitent d'avoir une déchèterie facile d'accès.

85% des déchets collectés sont recyclés

À la déchèterie, on insiste sur la qualité du tri. Le bateau lui-même est issu du recyclage. La déchèterie est ouverte toute la journée à tout ce qui peut être recyclé. Les riverains jouent le jeu, même si certains se montrent parfois sceptiques. Le système permet pourtant la valorisation de 85% des déchets qui sont déchargés à 40 minutes de là, au port Édouard-Herriot. Grâce au fleuve, River'Tri permet en outre de limiter le trafic routier. Cette expérience d'un coût de 2,5 millions d'euros devrait être rentabilisée en multipliant bientôt les points de collecte sur le fleuve. Elle ne devrait pas rester cantonnée à Lyon. L'initiative semble en effet prometteuse. Le bois collecté par la déchèterie fluviale va être broyé pour en faire un nouveau combustible, créant ainsi un véritable cercle vertueux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.