Cet article date de plus de dix ans.

Incendies en Australie : un mardi de tous les dangers

Alors que les pompiers luttent toujours contre le feu sur l'île de Tasmanie, c'est l'ensemble de l'Australie qui pourrait être concernée ce mardi par des "conditions qualifiées d'extrêmes" par la Premier ministre.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Reuters)

La nouvelle hausse des
températures prévue au cours des prochains jours et notamment ce mardi et le
vent inquiètent les autorités. Des milliers de pompiers sont prêt à intervenir.
La météo prévoit jusqu'à 43 degrés à Sydney.

 "Demain ne sera pas
une journée ordinaire
" a prévenu Barry O'Farrell, le Premier ministre de
la Nouvelle-Galles du sud :

"Demain sera peut-être la journée la plus
risquée en matière d'incendies que  cet
Etat ait jamais connu".

"Ce sont des
conditions extrêmes. Nous vivons dans un pays qui est très chaud, très sec, et
où les incendies peuvent être destructeurs
" a alerté la Première ministre
Julia Gillard.

 Des milliers de pompiers
sont prêts à agir
, ainsi que des dizaines d'avions. Dans les régions du sud
de Sydney, 20 incendies ne sont toujours  pas sous contrôle. Une centaine de personnes sont portées manquantes.

Une échelle des risques introduite après
les feux meurtriers de 2009 dans  l'Etat
de Victoria -qui avaient fait 173 morts-  laisse penser que  les incendies de  mardi seront incontrôlables, imprévisibles et
très rapides.

Cette vague de chaleur, en plein été australien, est expliquée par de nombreux experts par le réchauffement de la planète, comme c'était déjà le cas en 2009. L'Australie qui est grand émetteur de gaz à effet de serre s'est engagée auprès des Européens pour une deuxième période du Protocole de Kyoto.

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.