Hérault : la privatisation d'une source pour de l’eau en bouteille fait polémique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Hérault : la privatisation d'une source pour de l’eau en bouteille fait polémique -
Hérault : la privatisation d'une source pour de l’eau en bouteille fait polémique Hérault : la privatisation d'une source pour de l’eau en bouteille fait polémique - (France 2)
Article rédigé par France 2 - V. Gaglione, F. Mazou, D. Clerc, S. Bonnet, C. Chabaud, T. Toujas
France Télévisions
Une vive polémique agite le village de Montagnac, dans l'Hérault. Alors que le département fait face au manque d'eau, la mairie a accepté de vendre sa nappe phréatique à un grand groupe industriel pour produire jusqu’à 500 000 bouteilles d'eau par jour, en plastique.

Le village de Montagnac (Hérault) est adossé à un trésor : une source. Une gigantesque nappe d’eau attend sous la terre, à 1 500 mètres de profondeur. Un groupe industriel souhaiterait l’exploiter. Le domaine d’Anaïs Ricome, viticultrice, serait traversé par un ballet de camions. La promesse de vente du forage est déjà signée : 30 000 euros pour le groupe ALMA, qui pourrait commercialiser l’eau de la source.

Le maire tiraillé 

"Je n’arrive pas à comprendre comment en 2023, on se dit, tiens, on va aller vendre notre ressource en eau, qui est si chère, pour 30 000 euros", déplore-t-elle. L’usine pourrait produire 500 000 d’eau Cristalline par jour, peut-être deux à trois fois plus. Si la nappe d’eau appartient à l’État, la mairie de Montagnac a promis à la vente une parcelle de 3 000 m2, où se trouve le forage. Le maire est tiraillé entre la vente de la ressource au privé et la perspective de taxes foncières, et d’une vingtaine d’emplois. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.