Haute-Corse : trois jours après le dégazage sauvage d’un bateau, le nettoyage se poursuit sur la plage de Solaro

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Haute-Corse : trois jours après le dégazage sauvage d’un bateau, le nettoyage se poursuit sur la plage de Solaro
France 3
Article rédigé par
M.Justet, A.Lepiney, E. Delbecque - France 3
France Télévisions

En dépit de la chaleur, la plage de Solaro (Haute-Corse) est toujours interdite au public, lundi 14 juin, car elle est recouverte de petites galettes d’hydrocarbures. Les pompiers sont actuellement en train de les ramasser. 

Lundi 14 juin au matin, la plage de Solaro (Haute-Corse) a toujours des allures de chantier. Il faut dégager méticuleusement toutes les galettes d’hydrocarbures, après le dégazage sauvage d’un navire, intervenu il y a trois jours. Bottes et sacs poubelle sont de rigueur pour les pompiers, pour lesquels la tâche s’annonce gigantesque. "Comme ça se délite et que ça devient de la microboulette, on est presque à l’épuisette", explique Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime.

Un bateau non identifié

Cela fait 72 heures que des bateaux encerclent et pompent inlassablement la pollution. Plusieurs tonnes d’hydrocarbures ont déjà été récupérées durant le week-end. Pour l’instant, le bateau incriminé n’a pas été identifié, et les recherches se poursuivent. En outre, une enquête a été ouverte par la Gendarmerie maritime.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.