"Ils ont plus peur de moi que du vrai problème" : Greta Thunberg répond aux députés qui veulent la boycotter à l'Assemblée

"C'est triste, les gens sont désespérés et inventent des choses", ajoute-t-elle dans une interview accordée à Konbini news. 

Greta Thunberg, le 21 juillet à Caen (Calvados).
Greta Thunberg, le 21 juillet à Caen (Calvados). (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est presque amusée qu'elle réplique aux députés de droite et d'extrême droite qui veulent boycotter son intervention à l'Assemblée nationale prévue mardi 23 juillet. Greta Thunberg a répondu à leurs critiques dans une interview accordée à Konbini news, lundi 22 juillet. Selon l'activiste suédoise, "ils ont plus peur de moi que du vrai problème"

La jeune fille est la cible de nombreuses critiques à la veille de son intervention devant l'Assemblée nationale. Ainsi le député Julien Aubert, sans appeler au boycott, a fait savoir qu'il n'assisterait pas au dicours de Greta Thunberg. "Ne comptez pas sur moi pour applaudir une prophétesse en culottes courtes, « Prix Nobel de la peur »", écrit-il en ajoutant : "La planète, oui. Le greenbusiness, non."

Interrogée sur ces accusations de manipulation d'un "capitalisme vert", Greta Thunberg l'idée "drôle" avant de poursuivre qu'elle n'a "jamais rencontré de militants écologistes qui l'étaient pour l'argent. L'idée est absurde et me fait beaucoup rire. Non il n'y a bien évidemment personne derrière ce que je dis." 

C'est triste, les gens sont désespérés et inventent des choses.Greta ThunbergKonbini news