Finistère : d'étranges boulettes jaunes fondantes se sont échouées sur une plage de Penmarc'h

La préfecture du Finistère recommande d'éviter tout contact avec ces substances, le temps que soient menées des analyses.

Des boulettes jaunes ont été découvertes sur la plage du Ster à Penmarc\'h (Finistère), mercredi 24 janvier 2018.
Des boulettes jaunes ont été découvertes sur la plage du Ster à Penmarc'h (Finistère), mercredi 24 janvier 2018. (PREFECTURE DU FINISTERE)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

De mystérieuses petites boulettes jaunes sont apparues sur la plage du Ster, à Penmarc'h (Finistère), mercredi 24 janvier. "Elles sont comparables au beurre et fondent au contact", explique la préfecture dans un communiqué, sans pouvoir livrer davantage de détails dans l'immédiat. Le dépôt s’étend "sur environ 1 km au niveau de la laisse de mer".

Des prélèvements ont été réalisés sur place et sont en cours d'envoi vers le Cedre (Centre de documentation, de recherche et d'expérimentation sur les pollutions accidentelles des eaux) pour analyses. "J'ai plutôt tendance à penser à des boulettes d'huile végétale ou de paraffine, explique le directeur, Stéphane Doll, à franceinfo, après avoir visionné une photographie. C'est quelque chose qu'on voit régulièrement dans des conditions météo similaires, après les tempêtes. Cela provient des bateaux." Les analyses permettront néanmoins d'en apprendre davantage.

Ces boulettes, de différentes tailles, sont comparables à du beurre et fondent au contact.
Ces boulettes, de différentes tailles, sont comparables à du beurre et fondent au contact. (PREFECTURE DE FINISTERE)

"Pas d'inquiétude particulière pour le moment"

La mairie de Penmarc'h se veut rassurante. "Le dépôt est certes étendu mais la taille des boulettes n'est pas très importante et elles ne sont pas très concentrées sur la plage", explique un porte-parole à franceinfo. Il n'y a pas d'inquiétude particulière, même si on ne sait pas encore de quoi il s'agit."

Au mois de juillet 2017, des boulettes jaunâtres s'étaient déjà échouées sur une plage de Wimereux (Pas-de-Calais). A l'époque, l'association Sea-Mer avait émis l'hypothèse d'un rejet de graisse liquide par des bateaux, qui se serait ensuite figée dans l’eau froide.