Cet article date de plus de deux ans.

Etretat : les riverains excédés par les vols de galets

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Etretat : les riverains excédés par les vols de galets
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les falaises d'Etreta en Normandie sont victimes de vols de galets : jusqu'à 400 kilos de galets disparaissent chaque jour. C'est le constat alarmant de la municipalité, un fléau attribué aux touristes désireux d'emmener un petit souvenir avec eux.

Ses célèbres falaises, son village niché au bord de l'eau, ses plages pleines de galets... Etretat (Seine-Maritime) et son décor de carte postale sont victimes de leur succès. Chaque année, un million de touristes viennent visiter ce joyau. Des vacanciers qui, pour certains, ont pris la mauvaise habitude de ramener des galets chez eux. "Ils disent 'j'en ramasse un, ce n’est pas grave' alors je dis 'si tout le monde ramasse un galet, il ne va plus y en avoir'", raconte cette riveraine. Pourtant, sur la plage, les consignes sont très claires : interdiction d'emporter des galets, sous peine d'une amende de 90 euros.

Des conséquences visibles sur la plage

Mais certains ne sont pas impressionnés : "On en a pris quelques-uns en souvenir, même si on sait que c'est interdit. Ramasser un galet ponctuellement, ce n'est pas non plus un gros crime", estime un vacancier. Pourtant, l'été, entre 300 et 400 kilos de galets disparaîtraient chaque jour sur cette plage. Et les conséquences sont concrètes : "Vous voyez, là, le sable commence à apparaître. À partir de ce moment-là, notre bateau pourra plus glisser sur les galets", explique Narcisse Joerger, pêcheur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.