Environnement : quand des citoyens s'occupent de nettoyer les routes

En Seine-et-Marne, 1 000km de départementales et de nationales doivent être nettoyées en une journée. Le reportage de France 3.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ce samedi 12 mars, 70 brigades de nettoyeurs arpentent les routes de la Seine-et-Marne : en tout 650 bénévoles sont venus donner de leur temps et après une heure de ramassage, la stupéfaction laisse place à la colère. "En voiture, on ne se rend pas compte que c'est aussi sale, c'est incroyable", peste un homme. Au bord d'une zone industrielle, la liste des détritus s'allonge mètre par mètre : canettes, emballages de sandwichs, gobelets, pailles, paquets de cigarettes.

3 000 sacs-poubelle

Jean-Marie Guerraud est à l'origine de cette journée. Selon lui, pour préserver la nature, les collectivités locales ont besoin des citoyens. "Le Conseil départemental dépense 650 000 euros tous les ans à ramasser les dépôts", explique-t-il. Si les bénévoles atteignent leur objectif, ils rempliront 3 000 sacs-poubelle en une journée. D'autres départements franciliens ont déjà prévu de faire appel à cette énergie citoyenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 3)