Environnement : le zoo de Thoiry crée son propre chauffage grâce aux déjections animales

Le parc zoologique de Thoiry (Yvelines) a créé sa propre unité de méthanisation pour se chauffer.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les animaux du parc zoologique de Thoiry (Yvelines) supportent mal le froid parisien. La nuit, ils dorment dans des abris chauffés. La note annuelle de chauffage du parc s'élève à 200 000 euros. La directrice, Colomba de La Panouse, a cherché à faire baisser la facture. Elle veille au bien-être de ses animaux mais aussi de leur environnement : "Pour bien protéger les espèces il faut aussi protéger leur environnement donc ça s'est toujours accompagné d'une démarche de développement durable." 

Méthaniser pour mieux chauffer 

Une unité de méthanisation des déchets organiques du zoo a alors été envisagée et c'est ainsi que la société Thoiry bioénergie a vu le jour, financée à 40% par l'État. Les soigneurs récupèrent désormais toutes les déjections des animaux qui représentent, à l'année, plus de 600 tonnes. Ce fumier sert de combustible à l'usine de méthanisation et permet de chauffer les 80 bâtiments du zoo mais aussi l'équivalent de 8 000 foyers autour du parc. C'est une première mondiale !

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux rhinocéros se promènent dans le parc animalier de Thoiry (Yvelines), le 1er août 2002.
Deux rhinocéros se promènent dans le parc animalier de Thoiry (Yvelines), le 1er août 2002. (MARTIN BUREAU / AFP)