Environnement : le succès des sciences participatives

L'engouement autour des sciences participatives bat son plein. En plateau, le journaliste Luc Bazizin détaille les démarches à effectuer pour rejoindre le mouvement. 

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des citoyens, passionnés de sciences, vont sur le terrain pour alimenter des bases de données scientifiques. Un travail indispensable pour la science. "Il suffit de cocher la région qui vous intéresse et une liste de propositions s'affiche", explique le journaliste Luc Bazizin, présent en plateau. Pour rejoindre la communauté de scientifiques amateurs, il suffit de se connecter sur le portail internet open sciences participatives. 

Près de 200 laboratoires participatifs

"Il est possible de choisir entre la montagne, la forêt ou la mer. Il faut ensuite sélectionner les espèces qui vous intéressent : les petits mammifères, les oiseaux, les mollusques ou encore les insectes", détaille le journaliste. Tous les bénévoles sont les bienvenus, aucun niveau minimum n'est exigé. Il existe 200 observatoires de sciences participatives en France, qui obtiennent des résultats. Certains lycéens de La Rochelle (Charente-Maritime) ont découvert des micro-algues, jusqu'alors inconnues. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chercheur montre une dent fossilisée datant de 80 000 à 120 000 ans avant notre ère, en Chine, le 16 octobre 2015.
Un chercheur montre une dent fossilisée datant de 80 000 à 120 000 ans avant notre ère, en Chine, le 16 octobre 2015. (LI GA / XINHUA / AFP)