Cet article date de plus de deux ans.

Environnement : la surchauffe de la Méditerranée, un phénomène potentiellement destructeur pour l'écosystème

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Environnement : la surchauffe de la Méditerranée, un phénomène potentiellement destructeur pour l'écosytème
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En France, les récents records de températures ont provoqué des épisodes de sécheresse, avec des conséquences pour les espèces qui vivent dans l'eau. La Méditerranée a dépassé les 25°C avec des risques de perturbation pour tout l'écosystème.

À Marseille (Bouches-du-Rhône), le début d'été a été très chaud. Après l'air étouffant de la canicule, c'est la mer qui est montée en température avec 26°C dans l'eau, pour le plus grand bonheur des baigneurs.La méditerranée est-elle en surchauffe ? Les températures n'atteignent pas des records, mais il est rare d'atteindre ces valeurs aussi tôt dans la saison.

Certaines espèces en danger ?

La canicule et l'absence de vent ont fait grimper la température de la mer en surface. Si le phénomène perdure, certaines espèces seront en danger. "La chaleur va se propager en profondeur et ça va atteindre des écosystèmes qui ont peu l’habitude de voir de l'eau chaude supérieure à 15 ou 18 degrés. C'était déjà arrivé en 1999 avec un épisode de chaleur important et des coraux sont morts (...) ça a affecté des espèces emblématiques de la Méditerranée", détaille Patrick Raimbault, chercheur à l'Institut méditerranéen d'océanologie. Les scientifiques estiment que la mer Méditerranée devrait gagner deux degrés en moyenne, d'ici à 2100.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.