Environnement : la planète vit à crédit

À partir de ce lundi 8 août, l'humanité vit à crédit. C’est le calcul réalisé par un institut de recherche et qui indique que les ressources naturelles que produit la Terre en une année sont épuisées.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Moins de 8 mois, c'est ce qu'il nous aura fallu à nous les humains pour consommer la totalité des ressources que la Terre peut produire en un an. Conséquence, il ne faudrait plus consommer pour que notre planète ait le temps de se régénérer. Il faudrait que l'on ne consomme plus ni eau, ni légumes, ni viandes et que nous n'émettions plus de gaz à effet de serre jusqu'au 31 décembre. Chaque année, nous atteignons cette date fatidique un peu plus tôt. En 1970, c'était le 23 décembre. En 1990, le 13 octobre et en 2016 c'est donc le 8 août. En cause, d'abord, les émissions de gaz à effet de serre. Elles représentent 60% de notre empreinte écologique globale. Il y a les transports bien sûr, mais pas seulement. "L'élevage émet prêt de 15% des émissions de gaz à effet de serre d'où l'intérêt de commencer à manger moins de viande. La déforestation qui compte pour presque 20% des émissions et la génération de notre électricité", selon Arnaud Gauffier, responsable wwf agriculture.

Les États-Unis, mauvais élève

Si tout le monde vivait comme un Américain, il faudrait presque 5 planètes pour couvrir les besoins de l'humanité. Trois s'il n'y avait que des Français et moins d'une si nous vivions comme des Indiens. Seule solution selon les associations écologistes : adapter notre mode de vie et éviter le gaspillage.

Le JT
Les autres sujets du JT