Environnement : la pêche à l'aimant, une pratique écologique mais risquée

Le 13 Heures a enquêté sur une technique peu connue mais qui comporte son lot d'adeptes : la pêche à l'aimant. Ses pratiquants parlent d'un loisir écologique qui permet de nettoyer les cours d'eau. Problème : ce n'est pas sans risques.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sur un pont situé au-dessus de la Sarthe, une dizaine de pêcheurs travaillent sans hameçons ni appâts. Ils pêchent à l'aide d'un aimant attaché à l'extrémité d'une corde, lancée à l'aveugle dans l'eau. Ce ne sont pas des poissons que les pêcheurs remontent, mais des objets métalliques.

Plus de 700 kilos de ferraille pêchés

Ils sont chauffeurs ou encore intérimaires et plusieurs fois par mois, les bénévoles s'engagent à retirer les objets polluants de la Sarthe, non sans difficultés. À chaque nouvelle session de pêche, ils constatent la pollution des cours d'eau. La semaine dernière, au même endroit, ils ont repêché plus de 700 kilos de ferraille en un après-midi. Ces derniers mois, la pêche à l'aimant s'est démocratisé en France mais peut comporter certains risques.

Certains ont déjà repêché des fusils ou des grenades. Si de tels objets sont sortis de l'eau, les autorités recommandent de les laisser sur place et d'appeler les démineurs. Le département de la Somme a même décidé d'interdire la pêche à l'aimant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 13 Heures a enquêté sur une technique peu connue mais qui comporte son lot d\'adeptes : la pêche à l\'aimant. Ses pratiquants parlent d\'un loisir écologique qui permet de nettoyer les cours d\'eau. Problème : ce n\'est pas sans risques.
Le 13 Heures a enquêté sur une technique peu connue mais qui comporte son lot d'adeptes : la pêche à l'aimant. Ses pratiquants parlent d'un loisir écologique qui permet de nettoyer les cours d'eau. Problème : ce n'est pas sans risques. (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)