Cet article date de plus de huit ans.

EDF condamnée à 4.000 euros d'amende pour une fuite radioactive

EDF a été condamnée lundi par la justice à 4.000 euros d'amende en raison d'une fuite radioactive. Elle s'était produite en 2010 à la centrale de Golfech dans le Tarn-et-Garonne. Plusieurs associations antinucléaires applaudissent.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Regis Duvignau Reuters)

Selon les associations de protection de l'environnement qui avaient traîné EDF devant les tribunaux,
cette condamnation est une première. EDF a été condamnée par la cour d'appel de
Toulouse à deux amendes de 2.000 euros chacune. En 2010, 450 litres d'effluents radioactifs
s'étaient échappés de la centrale de Golfech dans le Tarn-et Garonne.

En première instance, Électricité de France avait été relaxé
pour ce déversement accidentel. La cour d'appel a considéré qu'EDF avait
utilisé un système d'alerte inadapté et avoir tardé à intervenir sur un
puisard.

Selon l'Autorité de sûreté nucléaire, la fuite était mineure
et avait eu un impact sanitaire minime. Les antinucléaires s'étaient saisis de
cette affaire pour mettre en accusation les règles générales de fonctionnement
d'EDF.

Lundi,
Marc Saint-Aroman, du réseau Sortir du nucléaire, a fait part de sa
satisfaction :

"On est très
satisfait qu'EDF soit pour la première fois condamnée pour des agissements
qu'il commet de façon chronique."

EDF devrait se pourvoir en
cassation. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.