Cet article date de plus d'onze ans.

Dix ressortissants américains soupçonnés d'avoir "volé" 33 enfants âgés de 2 mois à 12 ans ont été arrêtés vendredi

Ces cinq hommes et cinq femmes, appréhendées en compagnie des enfants alors qu'ils allaient traverser la frontière dominicaine, sont détenus à Port-au-Prince pour "violation présumée des lois haïtiennes sur l'immigration", a dit dimanche l'ambassade US en Haïti.Deux pasteurs, l'un en Haïti, l'autre à Atlanta (USA), sont impliqués dans l'affaire.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
De nombreux enfants ont été adoptés depuis le tremblement de terre qui a dévasté Haïti le 12 janvier. (France 2)

Ces cinq hommes et cinq femmes, appréhendées en compagnie des enfants alors qu'ils allaient traverser la frontière dominicaine, sont détenus à Port-au-Prince pour "violation présumée des lois haïtiennes sur l'immigration", a dit dimanche l'ambassade US en Haïti.

Deux pasteurs, l'un en Haïti, l'autre à Atlanta (USA), sont impliqués dans l'affaire.

"C'est un vol, ce n'est pas une adoption", avait affirmé samedi Yves Christallin, le ministre haïtien des Affaires sociales et du Travail, précisant que "pour quitter Haïti un enfant a besoin d'une autorisation de l'Institut du bien-être social qui s'occupe des cas d'adoption".

SOS Children's Village, l'organisation caritative qui accueille les enfants à Port-au-Prince, a précisé dimanche que la pupart des 33 enfants "ont encore de la famille". Patricia Vargas, directrice régionale du centre d'accueil, dit tenir cette information de l'Institut du bien-être social haïtien qui s'occupe des adoptions. "En parlant avec des enfants plus grands, âgés de plus de sept ans, nous avons appris que leurs parents sont en vie. Certains nous ont donné des adresses et des numéros de téléphone", a encore précisé Mme Vargas.

Les ressortissants américains remis à la justice étaient détenus samedi soir à la Direction centrale de la police judiciaire, à Port-au-Prince, avec deux complices haïtiens présumés, selon le directeur général de la police Mario Andresol.

Une enquête a été ouverte pour déterminer dans quelles circonstances les dix Américains sont entrés en possession des enfants, a précisé M. Andresol. "C'est désormais à la justice de faire son travail", a-t-il dit, précisant que les enfants ont été transférés dans un hébergement à Croix-des-Bouquets, au nord de Port-au-Prince. "C'est dommage que ce soit des Américains qui sont impliqués dans cette affaire, car ils sont en train de nous aider comme d'autres pays le font", a regretté le ministre.

Un "malentendu administratif"

Dans un entretien à la chaîne de télévision américaine NBC, un proche des Américains arrêtés a indiqué que cette affaire était, selon eux, un malentendu administratif. Ils feraient partie d'une organisation caritative baptisée "Le Refuge pour une nouvelle vie des enfants", basée dans l'Etat de l'Idaho (nord-ouest des Etats-Unis).

De son côté, l'administration américaine avait appelé dès mercredi les futurs parents adoptifs d'enfants haïtiens à la patience, en attendant la mise en place de procédures "transparentes" pour éviter les erreurs et le trafic d'enfants.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.