"On doit pouvoir faire deux fois plus vite que ce que l'on vient de faire" pour les projets d'énergies renouvelables, annonce Emmanuel Macron à Saint-Nazaire

Le chef de l'Etat s'est rendu en bateau dans la matinée de jeudi sur le site de 80 éoliennes, déployées de 12 à 20 km des côtes du Pouliguen et du Croisic, en Loire-Atlantique.

Emmanuel Macron à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 22 septembre 222.
Emmanuel Macron à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 22 septembre 222. (STEPHANE MAHE / POOL / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"On a besoin d'une accélération massive. Le premier pilier, ce sera la planification et la déclinaison. (...) La stratégie sera déclinée par filière et géographie. L'idée sera de territorialiser cette planification avec les élus", a estimé Emmanuel Macron, jeudi 22 septembre, lors de l'inauguration du tout premier parc éolien en mer au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), dont il entend accélérer le déploiement face à la crise énergétique. "Ce parc éolien est opérationnel mais ça a pris plus de dix ans.(...) Nous avons besoin de réduire les délais", a détaillé le président français. "On doit pouvoir faire deux fois plus vite que ce que l'on vient de faire", pour les projets d'énergies renouvelables, a-t-il estimé. Ce direct est terminé.

Une visite sur le site jeudi matin. Le chef de l'Etat visitera aussi les Chantiers de l'Atlantique, à Saint-Nazaire, où les éoliennes sont assemblées avant leur installation en mer. Il se rendra ensuite en bateau sur le site de 80 éoliennes, déployées de 12 à 20 km des côtes du Pouliguen et du Croisic.

Le parc entrera complètement en service d'ici à la fin de l'année. Ce site, exploité par EDF, affichera une puissance de 480 mégawatts (MW) lorsqu'il fonctionnera complètement. Il sera capable d'alimenter en électricité 700 000 personnes.

 Des annonces sur le développement des énergies renouvelables. Lors de cette visite, Emmanuel Macron précisera les grands axes du projet de loi d'"accélération des énergies renouvelables", qui sera présenté lundi en Conseil des ministres. Le texte vise à raccourcir les délais de réalisation de projets en simplifiant les procédures administratives et en limitant la durée d'examen des recours déposés par les défenseurs de l'environnement, les pêcheurs et les riverains.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #EOLIEN

20h57 : Hop, voilà un nouveau point sur l'actualité :

• Le maire de Saint-Etienne (Loire), Gaël Perdriau, se met en retrait de la présidence de la métropole. Il a cédé à la pression des élus métropolitains, face au scandale de la "sextape", rapporte France Bleu Saint-Etienne Loire.

L'Allemagne est prête à accueillir des déserteurs russes, annonce la ministre allemande de l'Intérieur. Suivez notre direct.

Emmanuel Macron a annoncé vouloir "aller deux fois plus vite" dans le déploiement des énergies renouvelables et accélérer le lancement de nouveaux réacteurs nucléaires, en inaugurant le premier parc éolien en mer de France au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

#FOOT Le coup d'envoi est donné au stade de France contre l'Autriche ! C'est parti pour cette 5e journée de la Ligue des nations. Suivez notre direct.


Le scénariste et dessinateur de bande dessinée François Corteggiani, l'un des auteurs des aventures de Pif le chien, est mort à l'âge de 69 ans, chez lui, à Carpentras (Vaucluse), a annoncé l'éditeur Glénat.

18h03 : Il est 18 heures, on fait le point :

• Le maire de Saint-Etienne (Loire), Gaël Perdriau, se met en retrait de la présidence de la métropole. Il a cédé à la pression des élus métropolitains, face au scandale de la "sextape", rapporte France Bleu Saint-Etienne Loire.

L'Allemagne est prête à accueillir des déserteurs russes, annonce la ministre allemande de l'Intérieur. Suivez notre direct.

"On doit pouvoir faire deux fois plus vite que ce que l'on vient de faire", pour les projets du renouvelable, a assuré Emmanuel Macron, qui a inauguré au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) le tout premier d'une série de parcs éoliens en mer.

• La justice donne raison à Canal+ face à TF1, dans le conflit qui oppose les deux chaînes. La chaîne cryptée ne sera pas obligée de diffuser à nouveau les chaînes de TF1 sur son offre satellite TNT Sat, qui permet aux foyers non desservis par la TNT terrestre de recevoir la télévision.

16h18 : Emmanuel Macron en a parlé dans son discours tout à l'heure : le parc offshore de Saint-Nazaire a mis onze ans à émerger. Pourquoi ce délai si long ? On y répond.




(CAROLINE PAUX / HANS LUCAS / AFP)

14h50 : "Je souhaite qu'on aille plus vite sur le nucléaire en simplifiant les choses. On sera dans la même logique avec un texte de loi sur ce sujet."

14h50 : Le président veut engager une "libération du foncier". "Nous installerons plus de panneaux solaires", dit-il. Il cite notamment la ville avec "la question des grands parkings", de "certaines friches", "des bords d'autoroutes", "le bord des voies ferrées". Emmanuel Macron veut "avancer" sur l'agrivoltaïsme, c'est-à-dire la combinaison des activités agricoles avec les panneaux solaires.

14h45 : "Le deuxième grand levier, ce sera le projet de loi sur les énergies renouvelables présenté le 26 septembre en Conseil des ministres. Il y aura des mesures réglementaires : avec une réduction des délais de contentieux, des mesures sur le raccordement au réseau, une simplification des procédures pour aller vite".


14h42 : "On a besoin d'une accélération massive. Le premier pilier, ce sera la planification et la déclinaison. (...) La stratégie sera déclinée par filière et géographie. L'idée sera de territorialiser cette planification avec les élus".

14h40 : "On doit pouvoir faire deux fois plus vite que ce que l'on vient de faire", pour les projets du renouvelable, annonce Emmanuel Macron.

14h37 : "L'éolien en mer sera développé, avec une cinquantaine de parcs en mer [comme objectif.]"

14h34 : "On a des difficultés conjoncturelles, c'est vrai, sur le nucléaire mais je veux rappeler dans quel état elle était en 2015, on l'a réparée. Nous avons la capacité à aller vers un plan massif d'investissement sur le nucléaire".

14h32 : "Notre stratégie c'est de marier trois objectifs : la souveraineté donc moins dépendre, le climat c'est-à-dire décarboner et la troisième chose ce sont des coûts abordables pour les entreprises et ménages".

14h38 : "Il ne faut pas les signer maintenant !", redit Emmanuel Macron à propos des contrats d'énergie que les entreprises et les collectivités pourraient signer maintenant avec les fournisseurs. Il avait déjà mis en garde ce matin dans une interview à BFMTV.

14h38 : "Ce parc éolien est opérationnel mais ça a pris plus de dix ans.(...) Nous avons besoin de réduire les délais. Depuis quelques mois, nous nous sommes dotés d'une stratégie nationale sur le plan de l'énergie mais il n'y a jamais eu autant d'inquiétude sur ce sujet. Les temps ont changé".

14h17 : En visite à Saint-Nazaire pour la mise en service du premier parc éolien en mer de France, Emmanuel Macron s'exprime devant la presse. Suivez son intervention dans notre direct.



(STEPHANE MAHE / AFP)

14h36 : Il est 14 heures, voici les titres :

Emmanuel Macron inaugure aujourd'hui au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) le tout premier d'une série de parcs éoliens en mer, dont il entend accélérer le déploiement face à la crise énergétique. Le président va s'exprimer prochainement.

• Le haut représentant de l'UE pour la politique étrangère a déclaré, hier soir, que les Vingt-Sept examinaient de nouvelles sanctions contre la Russie. Josep Borrell a fait cette déclaration à l'issue d'une réunion extraordinaire informelle des ministres des Affaires étrangères de l'UE, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. Suivez notre direct.


"Monsieur, je pèse mes mots tout le temps. C'est vous qui regrettez ce que vous êtes en train de dire", vient de lancer Jean-Luc Mélenchon à un reporter de "Quotidien" qui lui demandait s'il regrettait ses tweets de soutien à Adrien Quatennens, le député LFI mis en cause pour violences conjugales.


Le tennisman suisse Roger Federer disputera demain le dernier match de sa carrière lors d'un double où il sera associé à son grand rival Rafael Nadal.

13h32 : Le développement des différentes formes d'énergies renouvelables dans le monde a permis la création de 700 000 emplois l'an dernier, malgré "les effets persistants du Covid-19 et la montée de la crise énergétique", annonce l'agence internationale des énergies renouvelables (Irena).

12h07 : Il est midi, le moment de faire un nouveau point sur l'actu :

Emmanuel Macron inaugure aujourd'hui au large de Saint-Nazaire le tout premier d'une série de parcs éoliens en mer, dont il entend accélérer le déploiement face à la crise énergétique. Le président doit s'exprimer à 13 heures.


"Notre devoir, c'est de tenir notre ligne" face au "chantage" du président russe Vladimir Poutine, a affirmé Emmanuel Macron, dans un entretien BFMTV ce matin. Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation partielle hier, qui concerne les réservistes.

• Le haut représentant de l'UE pour la politique étrangère a déclaré, hier soir, que les 27 examinaient de nouvelles sanctions contre la Russie. Josep Borrell a fait cette déclaration à l'issue d'une réunion extraordinaire informelle des ministres des Affaires étrangères de l'UE, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. Suivez notre direct.


La présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, n'est "pas favorable" à ce que la réforme des retraites voulue par le gouvernement passe par un amendement à la loi sur le budget de la Sécurité sociale. Elle était l'invitée de franceinfo ce matin.



09h59 : Le chef de l'Etat, qui va inaugurer le premier parc éolien en mer à Saint-Nazaire ce matin, souhaite créer une quinzaine de parcs éoliens offshore à l'horizon 2035 et 50 parcs à l'horizon 2050. Pour atteindre ces objectifs, "il faut que le rythme s'accélère", a estimé sur franceinfo Michel Gioria, délégué général du syndicat France Énergie Éolienne.

09h07 : Il est 9 heures, le moment de faire un nouveau point sur l'actu :

Emmanuel Macron inaugure aujourd'hui au large de Saint-Nazaire le tout premier d'une série de parcs éoliens en mer, dont il entend accélérer le déploiement face à la crise énergétique. Le président doit s'exprimer à 13 heures.


A partir de 10 heures, le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, sera en chat ici même sur la thématique de l’inflation (crise énergétique et alimentaire). Nous attendons vos questions dans notre live.

• Le haut représentant de l'UE pour la politique étrangère a déclaré, hier soir, que les 27 examinaient de nouvelles sanctions contre la Russie. Josep Borrell a fait cette déclaration à l'issue d'une réunion extraordinaire informelle des ministres des Affaires étrangères de l'UE, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies. Suivez notre direct.


• Plus de 1 300 personnes ont été arrêtées en Russie hier lors de manifestations spontanées contre la mobilisation partielle pour l'offensive en Ukraine, annoncée dans la matinée par le président Vladimir Poutine, selon l'ONG OVD-Info.