DIRECT. Un nouvel épisode de pollution aux particules attendu vendredi en Ile-de-France

L'instauration de la circulation alternée "ne sera pas exclue si le pic de pollution se renforce", a déclaré la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal. 

Une vue de Lille (Nord) lors d\'un épisode de pollution aux particules fines, le 9 avril 2015.
Une vue de Lille (Nord) lors d'un épisode de pollution aux particules fines, le 9 avril 2015. (DENIS CHARLET / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Pas de répit pour les Franciliens. Airparif, chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France, prévoit que la concentration en particules dépassera vendredi pour la troisième journée consécutive le seuil d'information, malgré la baisse de 20km/h des vitesses autorisées, jeudi 9 avril. Au-delà de ce premier seuil réglementaire, il est recommandé aux personnes vulnérables de réduire ou d'éviter les activités physiques et sportives intenses en plein air ou en intérieur.

Un taux de pollution aux particules fines plus élevé. Jeudi, en Ile-de-France, "selon les prévisions d'Airparif, les seuils de pollution aux particules fines devraient être compris entre 50 et 60 microgrammes par mètre cube (...), soit une légère augmentation" par rapport à mercredi. "La situation anticyclonique actuelle ne favorise pas la dispersion des agents polluants", souligne la préfecture.  

La vitesse abaissée de 20 km/h. "Le préfet de police a décidé (...) d'abaisser de manière contraignante de 20 km/h la vitesse maximale autorisée sur les routes franciliennes (dont la vitesse est supérieure ou égale à 90 km/h)", selon la préfecture.  

L'instauration de la circulation alternée "pas exclue". La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, envisage cette mesure "si le pic de pollution se renforce", a-t-elle déclaré mercredi soir sur BFMTV. La gratuité des transports en commun est également envisageable. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLLUTION

22h11 : Le marathon de Paris doit se tenir dimanche, mais l'épisode de pollution aux particules fines provoque quelques inquiétudes. Alors ? Pourrez-vous enfiler vos tennis ? On vous dit tout.

(THOMAS SAMSON / AFP)

18h24 : Anne Hidalgo anticipe une mauvaise qualité de l'air demain. Sur Twitter, la maire de Paris indique qu'elle demandera la circulation alternée si le pic de pollution continue.

16h43 : La maire de Paris Anne Hidalgo annonce que le stationnement résidentiel sera à nouveau gratuit, demain à Paris.

16h16 : Grâce aux cartes fournies par Airparif, francetv info vous propose de visualiser l'évolution de la qualité de l'air en Ile-de-France depuis le 1er mars.




AIRPARIF / FRANCETVINFO

14h58 : Bonjour, j'ai deux enfants asthmatiques qui sont obligés de reprendre leur traitement de fond à base de corticoïdes, qui sont constamment sous ventoline. Si l'état de l'air ne s'améliore pas, je risque d'être obligée de les emmener à l'hôpital.

Alors pourquoi attendre plusieurs jours avant de prendre toutes les mesures nécessaires à une meilleure qualité de l'air, délai qui occasionnera de façon certaine une augmentation des dépenses de santé et donc du déficit de la sécurité sociale ?

14h54 : La pollution de particules fines frappe la France, mais surtout la région Nord-Pas-de-Calais. Dans les cabinets, certains patients se plaignent de gênes respiratoires.

MARIANNE MAS et DOMINIQUE MASSE - FRANCE 2 LILLE

14h34 : "Si des mesures volontaires immédiates ne viennent pas remédier à la situation dès aujourd'hui, le marathon de Paris risque de se courir dimanche dans des conditions dégradées." La maire de Paris Anne Hidalgo a quelques inquiétudes sur la qualité de l'air, avant le marathon de Paris, dimanche.

13h46 : @parisienne Quand la concentration de particules dépasse le seuil d'information (> 50 microgrammes par m3), il est "recommandé aux personnes vulnérables de réduire ou d'éviter les activités physiques et sportives intenses en plein air ou en intérieur". A vous de voir.

13h44 : Bonjour. Dois-je éviter d'emmener mes enfants au square aujourd'hui ? Il fait beau, c'est dommage ! :(

12h35 : La concentration en particules va dépasser demain le seuil d'information pour la troisième journée consécutive, annonce Airparif. Les vitesses ont pourtant été abaissées de 20km/h aujourd'hui. Une réunion avec les élus est de nouveau programmée à la mi-journée.

07h37 : Fab Il est encore trop tôt pour connaître les prévisions de taux de pollution aux particules. Toutefois, Airparif nous indiquait qu'une dépression était attendue en fin de semaine "avec des vents venus du Sud-Ouest, qui vont permettre de renouveler l'air".

"L'amélioration de la situation dès vendredi dépendra de l'heure d'arrivée de cette dépression. Dans tous les cas, on ne devrait pas atteindre le seuil d'alerte, et le week-end devrait être meilleur." Nos précisions ici.

07h36 : Est-ce que vous avez une prévision du taux de pollution pour dimanche matin (marathon de Paris) ?Si la vitesse est réduite de 20km/h, on va devoir faire le marathon en marchant ;-) !

07h06 : "La journée d'aujourd'hui s'annonce identique à celle d'hier, avec un indice élevé de 78/100. Du fait de l'air vicié qui s'est accumulé mercredi et qui va se maintenir pendant la nuit, la journée va débuter avec des niveaux plus importants que 24 heures plus tôt."

Interrogé par francetv info, l'ingénieur de l'organisme de surveillance de la qualité de l'air poursuit : "Un pic sera atteint dans la matinée, puis les niveaux baisseront dans l'après-midi, avant de remonter dans la soirée". Ses précisions sont à lire ici.

06h40 : @davpic Airparif, organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France, a vigoureusement démenti cette affirmation. "On ne peut pas dire que c'est la faute de l'Allemagne [et des centrales à charbon], ce n'est pas scientifique", expliquait le président d'Airparif le mois dernier.

"En Ile-de-France, ce qui n'est pas forcément le cas dans toute la France, les épisodes de pollution surviennent lorsque le vent tombe et c'est bien notre propre pollution qui est déterminante, avec la majeure partie due aux transports et après au chauffage", disait-il.

06h40 : La pollution de l'air ne vient pas forcément de notre trafic routier, mais nos pays voisins avec leurs centrales à charbon y sont pour quelque chose. Mais on n'en parle pas.

07h14 : En Ile-de-France, selon les prévisions d'Airparif, "les seuils de pollution aux particules fines devraient être compris entre 50 et 60 microgrammes par mètre cube (...) soit une légère augmentation" par rapport à hier.

Conséquence : la préfecture de police de Paris a décidé d'abaisser de 20 km/h la vitesse maximale autorisée sur les routes d'Ile-de-France (dont la vitesse est supérieure ou égale à 90km/h).