Des "bonnets blancs" ont bloqué le tunnel du Mont-Blanc en faveur de l'écotaxe

Coiffés de bonnets blancs, une soixantaine de militants de l'Association pour le respect du site du Mont-Blanc bloquaient samedi après-midi l'accès au tunnel qui relie la France et l'Italie. Ils réclament le retour de l'écotaxe.

(Près de 3500 poids-lourds traversent le tunnel du Mont-Blanc et la vallée de l'Arve chaque jour. © MaxPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le débat sur l'écotaxe n'est pas terminé. Un groupe d'une soixantaine de personnes ont empêché les véhicules d'accéder au tunnel du Mont-Blanc samedi après-midi, peu avant 14h.

Ces militants, qui portent des bonnets blancs, protestent contre la pollution dans la vallée de l'Arve qui conduit au tunnel. Pour eux, imposer une écotaxe sur cette zone serait une solution.

"On demande le retour de la pollutaxe (écotaxe) et l'installation des eurovignettes dans l'ensemble des zones sensibles" , a déclaré Simon Métral, président de l'Association pour le respect du site du Mont-Blanc, à l'origine de ce blocage.

Selon la gendarmerie, la manifestation s'est dispersée sous les coups de 15h sans incident.

 Le tunnel du Mont-Blanc est traversé chaque jour par près de 3.500 camions et 1.500 voitures. Ce flux de circulation important dans la vallée de l'Arve conduit à une pollution de l'air conséquente. Cette zone a connu 58 jours de pollution aux particules en 2013, selon l'institut Air Rhône-Alpes, alors que la limite réglementaire européenne est fixée à 35 jours par an.