Bure : le tribunal administratif de Nancy a rejeté la requête des manifestants

La justice a débouté samedi les opposants du projet d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure, a appris franceinfo, alors que l'audience en référé liberté s'est tenue vendredi soir à leur demande.

Des manifestants au projet d\'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse), le 22 février 2018.
Des manifestants au projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse), le 22 février 2018. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Le tribunal administratif de Nancy rejette samedi 3 mars le référé liberté déposé vendredi par les opposants au projet Cigéo d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse), annonce à franceinfo leur avocat, maître Etienne Ambroselli.

L'audience en référé liberté a eu lieu vendredi soir à 18h30 devant le tribunal administratif de Nancy. Les militants dénonçaient les arrêtés préfectoraux publiés jeudi soir et interdisant leurs manifestations ce week-end.

La préfète de la Meuse, Muriel Nguyen, a considéré que les événements prévus samedi et dimanche, dans les communes limitrophes du bois Lejuc, épicentre de la contestation, étaient "susceptibles d'entraîner des troubles graves à l'ordre public".

Les opposants ont décidé de braver l'interdiction de se rassembler. Samedi matin, des tables rondes et des débats sont organisés à Mandres-en-Barrois. La "marche collective" vers le bois doit débuter à 14 heures.