Décharges sauvages : comment l’État traque les pollueurs

Publié
Décharges sauvages : comment l’État traque les pollueurs
FRANCE 2
Article rédigé par
S. Brunn, J. Ababsa, T. Montgellaz, J. Cohen Olivieri, P. Goldmann - France 2
France Télévisions

Plusieurs mairies tentent de lutter contre ces montagnes de déchets qui apparaissent parfois à la sortie des villes. Des brigades spécialisées sont chargées de traquer les pollueurs.

Au beau milieu des champs de betteraves du Saint-Quentinois (Hauts-de-France), un monticule de détritus saute aux yeux. Deux gardes champêtres interviennent alors, non pas pour nettoyer la zone, mais pour chercher des indices qui permettraient de retrouver l’auteur du délit. L’un d’eux découvre un bon de commande sur lequel figure le nom d’une société “défavorablement connue” des autorités. Le contrevenant s’expose à une amende de 75 000 euros, voire quelques mois de prison.

88 dépôts sauvages en 2021

Il faut un peu de chance pour collecter des preuves sur ce vaste territoire de près de 300 kilomètres carrés. Tous les lundis, les gardes champêtres font la tournée des 39 communes qu’ils surveillent. Ils relèvent notamment des pièges photographiques, “qui flashent de jour comme de nuit”. Des images qui peuvent parfois permettre d’instruire un dossier. En 2021, la brigade a recensé 88 dépôts sauvages.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.