Irak : des tempêtes de sable à répétition fragilisent le pays, fortement touché par la désertification

Publié Mis à jour
Irak : des tempêtes de sable à répétition fragilisent le pays, fortement touché par la désertification
Article rédigé par
M.Subra-Gomez, les Révélateurs, C. de Chassey - France 2
France Télévisions

En Irak, la neuvième tempête de sable depuis le mois d'avril a été enregistrée lundi 23 mai. Le phénomène est lié au changement climatique. À chaque fois, le trafic est paralysé et les hospitalisations pour troubles respiratoires s'enchaînent. 

Les Irakiens suffoquent dans la poussière, mercredi 25 mai, un halo orange s'est abattu sur les villes et dans les campagnes. C'est la neuvième tempête de sable en moins de deux mois. Le phénomène s'étend désormais aux pays voisins. Avec des avions cloués au sol et des administrations fermées, l'Irak est toutefois le pays le plus touché. 10 000 personnes ont dû être admises à l'hôpital pour des troubles respiratoires. "La plupart des patients que nous recevons ont des maladies chroniques. Il y a l'asthme, ou alors ils ont des bronchites. La majorité d'entre eux sont des personnes âgées", détaille le Dr Seif Ali Abed, chef de service à l'hôpital de Bagdad (Irak). 

Les effets de la surexploitation humaine amplifiés par les changements climatiques

Le phénomène devrait s'amplifier dans les années à venir. En raison d'une mauvaise gestion de l'eau et d'une urbanisation incontrôlée, la désertification gagne du terrain. De moins en moins de végétaux freinent les vents. "C'est une surexploitation humaine dont les effets sont amplifiés par les changements climatiques, en matière d'intensité et en matière de fréquence", commente Jean-Luc Chotte, président du comité scientifique français de la désertification. En Irak, 40% des sols sont touchés par la désertification.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.