Cet article date de plus de deux ans.

Départs en vacances : une quinzaine de militants de "Dernière Rénovation" bloquent le périphérique parisien pendant 10 minutes

Assis au milieu de la route, samedi matin, les militants écologistes ont empêché la circulation avant d'être délogés par les forces de l'ordre, sans violence particulière. 

Article rédigé par franceinfo, Benjamin Illy
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des militants écologistes de "Dernière Rénovation" lors d'une action de blocage sur l'A6, à Paris, le 16 juillet 2022. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Une quinzaine de militants écologistes de l'association "Dernière Rénovation" a bloqué pendant une dizaine de minutes le périphérique parisien et une partir de l'A6 samedi, a constaté le reporter de franceinfo sur place. Ce samedi 16 juillet est classée "rouge" par Bison Futé, qui prévoit une circulation "très difficile" sur l'ensemble des grands axes français.

Assis au milieu de cette route, où se côtoient le périphérique sud et le bout de l'A6, autoroute qui relie le sud-est de Paris à Lyon, en empruntant la vallée de la Saône, ils ont empêché la circulation avant d'être délogés par les forces de l'ordre, sans violence particulière. Certains ont été arrêtés, indique l'association sur les réseaux sociaux.

>> TÉMOIGNAGES. "On eu une visibilité absolument énorme avec le Tour de France" : les militants écologistes de "Dernière rénovation" attirent de nouvelles recrues

Des militants écologistes de "Dernière Rénovation" lors d'une action de blocage sur l'A6, à Paris, le 16 juillet 2022. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

"Le seul moyen qu'on a trouvé"

L'action s'est préparée dès 8h du matin, en bordure de l'axe autoroutier. Parmi la quinzaine de militants, Quentin, l'un des porte-parole du collectif, explique : "Aujourd'hui, la Gironde est en train de cramer. Lundi, on va probablement connaître l'une des journées les plus chaudes de notre histoire. Qu'est-ce que c'est, face à ça, de bloquer le périphérique quelques minutes ? C'est le seul moyen que l'on a trouvé pour se faire entendre et porter cette revendication auprès du gouvernement qui est complètement irresponsable et inactif", dénonce-t-il. 

Mais, une fois assis sur la route, le ton monte rapidement avec les automobilistes bloqués. Si certains réclament le droit de passage de façon très crue, d'autres disent "comprendre" : "On peut comprendre, oui, mais il ne faut pas que ça dure longtemps parce qu'on a besoin de travailler", glisse un chauffeur VTC. "Les gens prennent conscience qu'il faut faire quelque chose", lui répond, à distance, un militant, qui "travaille dans l'industrie nucléaire" qui assure "faire sa première action".

D'autres actions déjà prévues

"L’inaction du gouvernement ne nous laisse pas d’autre choix que d’entrer en résistance civile et de tirer la sonnette d’alarme pour prévenir du crime à l’encontre de notre pays, de l’humanité et de la vie sur Terre", a écrit sur Twitter l'association, qui promet déjà qu'elle "retournera en action, sur les routes, tous les jours."

En partie lancé par des anciens membres d'"Extinction rebellion", le mouvement a mené une dizaine d'opérations de blocages depuis début avril. La dernière lors de la 10e étape du Tour de France mardi. La course avait été interrompue pendant une dizaine de minutes. Ils réclament notamment un plan massif d'investissement dans la rénovation énergétique d'ici 2040.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.