Cet article date de plus de deux ans.

Près de la moitié des centrales au charbon dans le monde ne sont pas rentables

D'ici 2030, les nouvelles sources d'énergie solaire et les éoliennes coûteront moins cher que la plupart des centrales au charbon, annonce le groupe de réflexion Carbon Tracker, vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une centrale au charbon à Wilhelmshaven (Allemagne), le 26 novembre 2018.  (MOHSSEN ASSANIMOGHADDAM / DPA / AFP)

Trop polluantes et bientôt trop chères ? Plus de 40% des centrales à charbon dans le monde ne sont pas rentables, selon une étude du groupe de réflexion Carbon Tracker, rendue publique vendredi 30 novembre. Un taux qui pourrait dépasser 70% d'ici 2040. 

Carbon Tracker, basé à Londres (Royaume-Uni), a examiné les cas de 6 685 centrales au charbon, soit 95% des capacités mondiales. Le groupe a constaté que 42% de ces installations ne faisaient pas de profits. Ce taux pourrait passer à 72% d'ici 2040, avec la baisse du coût des énergies renouvelables, l'évolution des règlements antipollution et du prix du carbone.

Des énergies renouvelables moins chères

D'ici 2030, il sera ainsi moins coûteux d'avoir recours aux nouvelles sources d'énergie solaire et aux éoliennes, plutôt que de continuer à faire fonctionner 96% des centrales au charbon, précise Carbon Tracker.

Notre analyse montre qu'un système à moindre coût de production d'énergie, sans charbon, devrait être considéré comme quelque chose d'économiquement inévitable.

Un auteur de l'étude

cité par l'AFP

La COP24, 24e conférence des parties signataires de la convention-cadre de l'Onu sur le changement climatique (CCNUCC), s'ouvre dimanche à Katowice (Pologne). Elle doit permettre de définir des règles précises d'application de l'accord de Paris de 2015 sur le climat, dont les Etats-Unis se sont retirés. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers COP25

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.