COP 25 : un sommet mondial sur le climat aux enjeux vitaux

La COP 25 a débuté à Madrid (Espagne) lundi 2 décembre. Malgré les rapports alarmants, l'inaction reste le dénominateur commun des pays participants. Les enjeux sont pourtant cruciaux.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La COP 25 est censée être la COP de l'action, celle qui va permettre en 2020 d'appliquer une partie des accords de Paris. Il faut que les États s'engagent à augmenter leurs objectifs en matière de réduction d'émissions de gaz à effet de serre. En 2018, elles ont atteint un record historique, à tel point que la température sur la planète pourrait augmenter de 3°C alors que l'engagement à la COP de Paris était de limiter à 2°C.

Pollueurs payeurs ?

Un objectif encore plus compliqué à atteindre depuis que les États-Unis se sont retirés de l'accord de Paris. La COP 25 a pour but de réglementer le marché du carbone. Les pays les plus pollueurs peuvent acheter des crédits carbone aux pays les moins pollueurs, ce qui déresponsabilise ces États.

Les dérèglements climatiques se multiplient. Il faudrait, selon les ONG, de 300 à 700 milliards de dollars pour couvrir les dégâts. Elles demandent que les États les plus pollueurs paient l'addition.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Pedro Sanchez, le premier ministre espagnol (G) et Antonio Guterres, le Secrétaire général des Nations unies (D) lors de la conférence de presse de la COP25, le 2 décembre 2019, à Madrid (Espagne).
Pedro Sanchez, le premier ministre espagnol (G) et Antonio Guterres, le Secrétaire général des Nations unies (D) lors de la conférence de presse de la COP25, le 2 décembre 2019, à Madrid (Espagne). (PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)