VIDEO. Cyril Dion à Emmanuel Macron : "Je suis désolé mais aujourd'hui, il faut accélérer"

Brut a montré l'interview d'Emmanuel Macron à Cyril Dion et à des membres de la Convention Citoyenne pour le Climat. Voici leur réaction.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Ça c'est la solution des fainéants. C'est-à-dire que ce sont les gens qui disent : "Là, j'ai un truc, c'est à prendre ou à laisser. Vous ne prenez pas ? C'est nul, allez, vous n'avez pas fait le boulot !", s'insurgeait Emmanuel Macron lors de son entretien avec Brut. Face aux propos du chef de l'État, plusieurs membres de la Convention Citoyenne et Cyril Dion ont tenu à lui répondre. "Moi je suis un citoyen qui a travaillé, j'ai repris mes propositions au gouvernement, j'attends qu'il me réponde sur le fond et pas sur la forme", explique Grégoire Fraty, membre de la Convention Citoyenne. De son côté, Cyril Dion, le garant de cette convention, insiste sur la légitimité de ses membres : ils ont été tirés au sort pour travailler.

"Ce ne sont pas des sujets où l'on peut dire c'est à prendre ou à laisser, c'est faux."

Le chef de l'État a également affirmé : "Le "sans filtre" c'est quoi ? C'est de dire, que sur toutes vos propositions on y va avec vous, on construit un texte de loi qu'on est tous prêts à assumer. Et on ne va pas évacuer les questions faciles, mais c'est normal qu'il y ait un travail qui soit encore en train de se faire." Mais, ce que redoute une autre membre de la Convention Citoyenne, c'est qu'il y ait des "arbitrages au niveau des ministères avant que ça arrive dans les mains du parlement." Cyril Dion tient en effet à ce que les propositions, lorsqu'elles sont suffisamment abouties, soient transmises telles quelles aux députés.

"Personne n'a autant fait que nous depuis 3 ans."

Il y a un point sur lequel le président de la République a voulu insister : "Personne n'a autant fait que nous depuis 3 ansMoi, je n'ai pas pris des mesures pour dans 10 ans." Grégoire Fraty ne le contredit pas. "Après, quand on regarde ce qu'il s'est passé dans les gouvernements précédents, ce n'était pas forcément des exemples non plus", ajoute-t-il.

"Il faut accélérer"

Cyril Dion, quant à lui, exhorte d'observer ce qu'il se passe dans d'autres pays comme le Danemark, la Suède ou encore l'Islande. "Même la Chine s'est engagée à être neutre en émissions de CO2 en 2060", lance-t-il. Pour lui, il est nécessaire de regarder la baisse effective des gaz à effet de serre. "On a besoin de baisser en gros de 7,6 % nos émissions chaque année pour arriver à atteindre les accords de Paris et rester sous 1,5°C. Entre 2018 et 2019, les émissions de la France ont baissé de 0,9 %. C'est très peu", conclut-il.

VIDEO. Cyril Dion à Emmanuel Macron : \"Je suis désolé mais aujourd\'hui, il faut accélérer\"
VIDEO. Cyril Dion à Emmanuel Macron : "Je suis désolé mais aujourd'hui, il faut accélérer" (BRUT)