Rénovation énergétique : "On ne va pas se contenter d'effets d'annonce", prévient le député Matthieu Orphelin

Le parlementaire salue tout de même la volonté d'avoir "un dispositif plus incitatif, plus simple pour les particuliers" dans ce domaine de la rénovation énergétique.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le député Matthieu Orphelin, à l'Assemblée nationale, le 26 mai 2020. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

"Il est temps de changer d'échelle sur la rénovation énergétique", estime Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire et co-président du groupe Ecologie Démocratie Solidarité (et ancien membre du groupe La République en marche) à l'Assemblée nationale, après la tenue d'un conseil de défense écologique pour aborder les mesures de la Convention citoyenne pour le climat. Le gouvernement a notamment annoncé un décret pour lutter contre les passoires thermiques.

Tant mieux que le gouvernement entende enfin cette urgence écologique. Mais maintenant, on va aller voir dans le détail des mesures si vraiment elles sont adaptées aux projets de terrain, à la lutte contre la précarité énergétique.

Matthieu Orphelin

à franceinfo

Le député se félicite de la volonté d'avoir "un dispositif plus incitatif, plus simple pour les particuliers", mais aussi "d'accélérer de façon très importante sur les projets de rénovation énergétique des bâtiments publics". "On ne va pas se contenter d'effets d'annonce", prévient-il. Le député salue la création, également par décret, de nouveaux parcs naturels régionaux au mont Ventoux (Vaucluse) et en baie de Somme, mais souligne qu'il va falloir "des moyens humains pour contrôler qu'il n'y ait pas d'atteinte à l'environnement".

Un calendrier "pas cohérent avec l'urgence climatique"

Pour un moratoire sur la construction de centres commerciaux, le gouvernement veut passer par la loi. "Il faut que ce soit un vrai moratoire" et "que des mégaprojets d'entrepôts Amazon soient intégrés dans ce moratoire, parce que sinon, ce n'est pas cohérent", insiste Matthieu Orphelin, car "à chaque fois que vous créez un emploi chez Amazon, vous en détruisez plus de deux (…) dans les petits commerces".

Matthieu Orphelin regrette que le projet de loi d'application issu de la Convention citoyenne pour le climat, "avec pourtant des mesures importantes, essentielles, ne sera étudié à l'Assemblée nationale que début 2021 au mieux". "C'est dommage et pas cohérent avec l'urgence climatique et écologique qui est là", déplore-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.