Convention climat : les participants déçus par l’Elysée

Que vont devenir les 150 propositions de la Convention citoyenne sur le climat ? Une partie d'entre elles devraient se retrouver dans un projet de loi sur lequel planche le gouvernement... mais peut-être pas suffisamment pour les participants. 

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le chef de l’État l’avait promis : "Ce qui sortira de cette commission, je m’y engage, sera soumis sans filtre", déclarait Emmanuel Macron le 25 avril 2019. Près de six mois après la restitution des 149 propositions de la Convention citoyenne pour le climat, le discours a changé. "Je ne vais pas dire, parce que ces 150 citoyens ont écrit un truc, ‘c’est la Bible’", s’agaçait le président vendredi 4 décembre, lors d’une interview pour Brut

Inquiétude des participants 

Depuis vendredi 4 décembre, certains participants s’insurgent, accusant Emmanuel Macron de ne pas tenir ses promesses et les 150 citoyens s’inquiètent. Après les premières réunions de présentation lundi 7 décembre, certains sentent que plusieurs mesures importantes ont du plomb dans l’aile. "On n’a pas fait tout ça juste pour interdire les terrasses chauffées", désespère l’un deux. Le réalisateur Cyril Dion, l’un des garants de la Convention, a lancé une pétition qui compte 350 000 signatures, dans la soirée du lundi 7 décembre, pour mettre la pression sur l’Élysée. Réponse des officiels ? "Attention à ceux qui se sentent tous les droits". Ce bras de fer exaspère les participants, qui dénoncent une "bataille d’egos" et craignent de voir leur travail passer à la trappe. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 29 juin 2020 à l\'Elysée, devant les citoyens de la Convention citoyenne pour le climat.
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 29 juin 2020 à l'Elysée, devant les citoyens de la Convention citoyenne pour le climat. (CHRISTIAN HARTMANN / AFP)