Convention citoyenne sur le climat : la voiture dans le collimateur

Le monde d'après, c'est un monde en vert, selon les 150 Français de la convention citoyenne sur le climat. Tirés au sort il y a dix mois, ils travaillent depuis sur une série de propositions. Explications.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Près de 300 pages de projets et d’idées plus ou moins réalistes : la convention citoyenne a rendu ses travaux. Objectif : réduire de 40% nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Dans leurs projets, tout est fait pour diminuer la place de la voiture. La voiture individuelle est dans le viseur : pour limiter les émissions polluantes, les 150 citoyens de la convention sur le climat frappent fort. Parmi leurs pistes : bannir des centres-villes les véhicules les plus polluants à l’horizon 2030. En contrepartie, ils veulent pousser et encourager l'utilisation de véhicules propres, par exemple en leur réservant des places de stationnement grâce à une vignette verte.

"Nous n'avons pas tous les moyens d'acheter des véhicules propres"

Dans les rues de Paris, les automobilistes sont partagés. "Moi, je vous avoue que je suis plutôt pour, même si je pense que la plupart des automobilistes ne seront pas d’accord", confie un Parisien au volant de sa voiture. "Je pense quand même qu'une ville avec moins de voitures, c'est quand même mieux", ajoute-t-il. Pour un autre automobiliste, "c'est de la connerie", lance-t-il. Et de renchérir : "Nous n'avons pas tous les moyens d'acheter des véhicules propres", déplore-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une recharge de voitures électriques dans le Nord de la France, le 13 février 2017.
Une recharge de voitures électriques dans le Nord de la France, le 13 février 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)