Climat : des mesures concrètes pour appliquer les propositions de la Convention citoyenne

La mise en application des toutes premières mesures pour le climat après les propositions de Convention citoyenne ont été élaborées lundi 27 juillet lors d’un conseil de défense écologique à l’Élysée.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un nouveau Conseil de défense écologique s’est tenu lundi 27 juillet et a évalué les propositions de la Convention citoyenne pour le climat. "Ce cinquième Conseil écologique, mais le premier sous l’ère Barbara Pompili, la nouvelle ministre de la Transition énergétique se traduit par des mesures concrètes. La première qu’on va retenir, c’est l’interdiction à terme des chaudières au fioul et au charbon, qui sont très émettrice de CO2. Désormais, celles qui seront en panne ne seront plus réparées, et on n’en installera plus dans les logements neufs", précise le journaliste Jeff Wittenberg en direct du palais de l’Élysée.

"Une aberration écologique"

"Ensuite, il y a l’interdiction de ce que la ministre appelle ‘une aberration écologique’ : less terrasses chauffées. […] Et enfin, pour lutter contre l’artificialisation des sols, le gouvernement propose qu’il y ait un moratoire sur l’implantation de nouvelles zones commerciales", ajoute-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron à l\'Elysée, le 29 juin 2020.
Emmanuel Macron à l'Elysée, le 29 juin 2020. (CHRISTIAN HARTMANN / AFP)