Cet article date de plus d'un an.

Automobile : vers une taxe en fonction du poids du véhicule ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Automobile : vers une taxe en fonction du poids du véhicule ?
France 2
Article rédigé par
L. Bazizin, A. Jacquet, C. Tixier, R. Mathé, J. Boulesteix, F. Ménin, M. Marini - France 2
France Télévisions

La Convention citoyenne pour le climat propose de taxer les voitures neuves au poids. Le gouvernement réfléchit à un nouveau super malus.

La voiture pourrait subir une nouvelle taxe liée à son poids. C'est en tout cas une proposition de la Convention citoyenne pour le climat, mise sur la table du gouvernement. Au delà de 1,4 tonne, le prix grimperait. Par exemple, le malus au poids s'élèverait à 3 000 euros de plus pour un véhicule de 1,7 tonne. Cette nouvelle taxe automobile rapporterait 1,2 milliards d'euros à l'État. Les associations écologistes approuvent. "On a des véhicules de plus en plus lourds qui sont mis sur le marché, donc de plus en plus impactants à la fabrication, c'est cette tendance qu'il va falloir inverser", insiste Marie Cheron, de la fondation Nicolas Hulot.

Multiplier par 9 le malus écologique déjà existant

La Convention citoyenne pour le climat propose également de multiplier par neuf le malus écologique qui existe déjà. "Les voitures de grande diffusion vont passer de 800 euros de malus à dix fois plus. On a non seulement un problème de l'industrie mais aussi un problème sur la mobilité des Français", fustige Francis Bartolomé, président du Conseil national des professions de l'automobile. Si le ministère de l'Écologie étudie cette proposition, Bercy rappelle qu'il s'oppose à toute nouvelle taxe. Ce projet ne sera pas intégré dans le budget présenté lundi 28 septembre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Convention citoyenne sur le climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.