Chili : le désert d'Atacama, une splendeur de la nature devenue la décharge du monde

Publié Mis à jour
Chili : le désert d'Acatama, une splendeur de la nature devenue la décharge du monde
Article rédigé par
M.De Chalvron, L.Hauville - France 2
France Télévisions

Une décharge à ciel ouvert s'étend dans le désert d'Atacama, au Chili. S'il revendique un écosystème unique, il est menacé par les déchets de la planète.

Des milliers de tonnes de déchets sont entreposés dans le désert chilien d'Atacama, l'un des plus beaux d'Amérique du Sud. On y trouve des carcasses de voitures par milliers, mais aussi des vêtements à perte de vue, qui viennent du monde entier. La plupart sont usagés, mais d'autres sont neufs. "Un risque environnemental, un danger pour la santé des gens", résume Paulin Silva, avocate et militante écologiste. 

"Nous sommes la poubelle du monde"

Au cours des dernières années, le désert d'Atacama s'est rempli de décharges sauvages et illégales. Le Chili s'est fait la spécialité du commerce de seconde main. Les marchandises arrivent au port d'Iquique (Chili) en provenance d'Europe, d'Asie ou des États-Unis, avant d'être mis sur le marché chilien ou réexportées vers les pays voisins. Celles qui ne trouvent pas preneurs atterrissent à Atacama, où elles sont abandonnées par des intermédiaires peu scrupuleux. "Nous sommes la poubelle du monde", déplore Patricio Ferreira, maire d'Alto Hospico (Chili), qui dénonce la passivité de l'État. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.