Center Parcs de Roybon : Pierre & Vacances prêt au compromis

Gérard Brémond, le président de Pierre & Vacances, évoque pour la première fois dans le JDD de ce dimanche le Center Parcs contesté de Roybon en Isère et confie : "Je suis prêt à adapter le projet".

(Une banderole qui soutient le projet de Center Parcs à Roybon © Maxppp)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il ne s’était pas encore exprimé sur la polémique autour du chantier du Center Parcs de Roybon en Isère. Ce dimanche, dans les colonnes du JDD, le président de Pierre & Vacances, Gérard Brémond, se dit ouvert au dialogue "avec les associations " et le ministère de l'Ecologie. Depuis plusieurs semaines, des manifestations ont lieu contre ce projet.

Ces déclarations interviennent quelques jours après la décision du tribunal administratif de Grenoble de suspendre une partie des travaux. Ce jugement n’est toutefois "pas un obstacle au défrichement du site de Roybon ", selon Gérard Brémond. Le jugement suspend en effet les travaux de construction et pas le défrichement. "Néanmoins ", tempère le président de Pierre & Vacances, "avant de reprendre le défrichement, nous souhaitons nous concerter avec le ministère de l’Ecologie ". Il qui devrait solliciter les experts du ministère "la semaine du 5 janvier ".

A LIRE AUSSI ►►► Les travaux du Center Parcs de Roybon suspendus par la justice 

"Je suis prêt à adapter le projet"

Mardi, Pierre & Vacances a contesté la décision du tribunal administratif de Grenoble et s’est pourvu en cassation. Le groupe estime que le projet "compense l’impact sur les zones humides au-delà de ce qu’impose la réglementation ". Il attend une décision du Conseil d’Etat d’ici six mois. Entre temps, il y aura un jugement sur le fond de l’affaire en juin et Gérard Brémond "reste confiant ".

 

Reste que ce chantier suscite des tensions et le président de Pierre & Vacances avoue qu’il "faut trouver un compromis ". Il se dit "prêt à adapter " le projet et dit "attendre des suggestions des opposants et de l’administration ". En revanche, "le concept qui comprend 990 cottages et un espace aquatique doit être maintenu ", affirme-t-il. La construction du Center Parcs de Roybon pourrait débuter fin 2015.

A LIRE AUSSI ►►► Center Parcs à Roybon : le groupe souhaite reprendre les travaux