Cet article date de plus de cinq ans.

Carrières : quand la nature reprend ses droits

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Carrières : quand la nature reprend ses droits
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Autrefois lieux d'extraction de pierres, de sable ou de calcaire, certaines deviennent aujourd'hui des réserves. Reportage.

Sandrancourt (Yvelines) est l'une des plus grandes carrières de sable et de gravier de la région parisienne. Chaque année, 600 000 tonnes sont extraites et traitées ici : une activité destructrice pour la nature. Aujourd'hui, l'industriel a obligation de remettre le site en état, notamment près du plan d'eau.

Retrouver toute la biodiversité

Hervé Chiaverini est chargé du réaménagement naturel : "L'objectif est de reconstituer des zones humides", explique-t-il à France 2. Et notamment des berges douces pour l'implantation de végétaux et le retour des oiseaux, qui vont pouvoir nicher. À Sandrancourt, il s'agit de réaménager un espace dédié à la nature, avec toute sa biodiversité, y compris la forêt : 100 hectares sur les 400 du site ont déjà été reboisés. Résultats : 360 espèces végétales et 160 espèces d'oiseaux se sont réinstallés. Autre exemple : Limay (Yvelines), où se trouvaient 70 hectares d'une carrière au paysage lunaire. Aujourd'hui, elle est classée réserve naturelle régionale avec ses 1 000 espèces recensées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.