Bretagne : Paimpol accuse le coup après l'abandon du parc hydrolien

EDF et Naval Énergies ont décidé de stopper les essais menés avec les hydroliennes immergées sur le site expérimental de Paimpol-Bréhat. Un coup dur pour les Côtes-d'Armor.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

En 2011, la première hydrolienne est baptisée au large de Paimpol, au nord de la Bretagne. Un beau projet de ferme maritime unique au monde dont le coût annoncé était de 40 millions d'euros, dont trois millions payés par les Bretons. Quelque 2 000 foyers devaient être raccordés. Mais le projet de Paimpol-Bréhat vient de tomber à l'eau.

Les Normands en profiteront

"Pendant des années, le territoire s'est mobilisé, les professionnels depuis 2005 et les élus depuis 2008 pour réussir à accompagner ce projet et en faire une réussite", explique la maire de Paimpol, Jean-Yves de Chaisemartin. "La Bretagne est encore dans une dépendance énergétique totale".

En somme, Paimpol aura servi de laboratoire pendant neuf ans. Et c'est le Cotentin qui va en profiter. Des hydroliennes seront assemblées à Cherbourg avec la promesse d'un parc hydrolien dans la Manche dès 2018.

Une turbine hydroelectrique sur le site Alstom de Grenoble, en 2014.
Une turbine hydroelectrique sur le site Alstom de Grenoble, en 2014. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)