Cet article date de plus de huit ans.

Bretagne : les fraises victimes de la tempête

Le passage de la tempête Ulla en fin de semaine dernière a fait de gros dégâts dans le Finistère. Les plus touchés sont les producteurs de fraises. De fortes rafales de vent ont brisé des serres et des tunnels de production. A peine remis des précédentes tempêtes, les exploitants commencent à sérieusement s'inquiéter du prix des réparations récurrentes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Chez ce producteur de
Plougastel-Daoulas dans le Finistère, le constat des dégâts est impressionnant, après le passage de la tempête Ulla. Des dizaines de kilos
de débris de verre sont entassés près des serres, frappées de plein fouet vendredi
par les rafales. L'exploitant breton craint à présent un coup de froid et le
gel pour ses fraises.

Les plants de fraisiers sont relativement épargnés, mais la culture risque d'être retardée par la succession des
intempéries. C'est surtout le coût des réparations qui inquiète la profession. Jean-Jacques André est lui-même producteur,
mais aussi le responsable d'une compagnie d'assurances et il estime que les factures pourraient monter à "plusieurs milliers d'euros ."

Chez plusieurs producteurs de
Plougastel-Daoulas, les tunnels qui abritent une partie de la production ont
été soufflés par le vent et il leur faut attendre un réel répit météorologique pour
s'attaquer aux réparations. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.