Vidéo L'audio-naturaliste chasseur de sons Fernand Deroussen enregistre la vie sauvage pour faire prendre conscience de sa fragilité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
VIDEO. L'audio-naturaliste chasseur de sons Fernand Deroussen enregistre la vie sauvage pour faire prendre conscience de sa fragilité
Article rédigé par
France Télévisions

Il court le monde avec ses micros pour capter le moindre bruissement de la nature. C’est une véritable star qui a déjà vendu un million d’albums de ces symphonies dans lesquelles jouent les animaux, le vent, la mer... Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 12 juin 2021.

"L’écoute est un entraînement et je l’ai adaptée au fil des années aux signaux sonores particuliers que les animaux émettent. Que ce soit des mammifères, des batraciens, des insectes… Pour moi, c’est un véritable langage, une langue parlée par les animaux de la planète. J’ai appris à écouter et même à comprendre en grande partie toutes ces émissions sonores. Mon oreille s’est affinée et j’entends encore largement au-dessus de 10 kilohertz, ce qui est assez exceptionnel pour mon âge. Et cette quête sonore continue…" explique l’audio-naturaliste Fernand Deroussen au magazine "13h15 le samedi" (replay).

L’homme qui fait chanter la terre est une véritable star : ses albums d’enregistrements remportent un franc succès sur les plateformes audio ou dans les magasins spécialisés nature. Ils se sont déjà vendus à un million d’exemplaires ! Il plante ses micros dans tous les coins de la planète pour capter le chant des oiseaux, les gouttes de pluie, le murmure des crevettes… Tous les sons l’intéressent, qu’il soit à deux pas de chez lui ou au bout du monde…

"Ce monde sauvage qui est en train de disparaître doucement"

Le rugissement d’un lion, un cri de singe ou le barrissement d’un éléphant, entendus à la Grande galerie de l'Evolution du Muséum national d’histoires naturelles, à Paris, sont les fruits de son travail. Et tout a commencé ici : "Je me vois encore tout petiot en train de noter sur mes cahiers, à cette époque où l’on payait vingt centimes de franc pour entrer. J’avais des carnets dans lesquels je notais toutes les espèces, les noms, les continents…" se rappelle Fernand Deroussen qui a créé le site naturOphonia.

"C’est un peu comme ça que j’ai appris à découvrir les animaux et j’ai eu la chance de parcourir le monde pour les enregistrer. Je perçois toute l’importance de montrer cette faune aux enfants, dit-il, de leur faire prendre conscience aussi de toute la fragilité de ce monde sauvage qui est en train de disparaître doucement.

"Retrouvez les sons de Fernand Deroussen dans le vodcast "PUR, que dit la nature ?", disponible jusqu'au 29 mars 2024.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biodiversité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.