Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Aux Pays-Bas, un archipel d'îles artificielles construit pour restaurer la biodiversité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Près de 700 hectares d'îles ont été construits sur le lac Markermeer.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Près de 700 hectares d'îles ont été construits sur le lac Markermeer.

C'est l'une des plus grandes opérations de restauration de la nature en Europe. Sur le lac Markermeer aux Pays-Bas, un archipel de cinq îles artificielles est construit depuis 2016 afin de restaurer la biodiversité de la région perdue au fil des décennies. La vie aquatique du lac a été fortement impactée par la construction d'une digue de 30 kilomètres en 1976. En bloquant le déplacement des sédiments, celle-ci a progressivement troublé l'eau nuisant alors à la faune et la flore du lac et de ses alentours. Dépourvue de toute vie aquatique, cette vaste étendue d'eau de 700 kilomètres carrés retrouve peu à peu sa biodiversité. En 2018, cet archipel a déjà servi d'aire de repos pour 30 000 hirondelles et de nombreux autres oiseaux y font leur retour. "Il va y avoir beaucoup plus de vie aquatique", explique André Donker, un garde-forestier. "Et la vie aquatique est très importante pour la nutrition des oiseaux." On y recense également 127 sortes de plantes, la plupart amenées par le vent.

Un moyen de sensibiliser le public

Ce retour en masse est favorisé par la structure des îles : 700 hectares gagnés sur l'eau grâce à du limon, de fines particules entre le sable et l'argile. On y trouve des zones marécageuses qui facilitent le développement des plantes et servent de réservoir de nourriture pour les oiseaux. Avec des passerelles aménagées et des observatoires à oiseaux, l'île principale peut être visitée. L'objectif : sensibiliser le public à l'importance de cet écosystème. Les quatre autres îles sont strictement réservées à son développement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.