Une tortue découverte au Vietnam relance l'espoir de sauver son espèce au bord de l’extinction

"C'est la meilleure nouvelle de l'année", a réagi un responsable d'un projet de sauvegarde des tortues, en décembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une tortue "Rafetus swinhoei", capturée et photographiée au Vietnam en octobre 2020, quelques heures avant d'être relâchée dans la nature. (WCS VIETNAM)

Pour les tortues à carapace molle de Swinhoe, l'année 2020 restera un cru plein de promesses. Un spécimen féminin de l'espèce de tortues la plus menacée d'extinction au monde, a été identifié dans un lac, en octobre, au Vietnam, a rapporte vendredi 1er janvier The Guardian (article en anglais) . Jusqu'ici, seul un représentant mâle de l'espèce était formellement recensé dans le monde, dans un zoo chinois.

"C'est la meilleure nouvelle de l'année [2020] et potentiellement de la dernière décennie pour la conservation des tortues dans le monde", a réagi, mi-décembre, un responsable de la Turtle Survival Alliance, un projet de sauvegarde américain. Un enthousiasme partagé par l'ONG Wildlife Conservation Society, qui a fait état de la découverte, en décembre, sur son site (en anglais)

"En cette année pleine de mauvaises nouvelles et de tristesse autour du globe, la découverte de cette femelle nous offre à tous l'espoir que cette espèce bénéficie d'une nouvelle chance de survie."

Hoang Bich Thuy, responsable Vietnam de la Wildlife Conservation Society

dans un communiqué

Victime de la chasse pour sa viande et ses œufs, ainsi que de la dégradation de son habitat, l'espèce Rafetus swinhoei était considérée comme fonctionnellement éteinte jusqu'à la découverte de ce spécimen d'un mètre de long. La dernière femelle connue était morte en 2019, après des tentatives infructueuses d'accouplement et d'insémination artificielle avec le mâle chinois.

La tortue identifiée au Vietnam est relâchée peu après sa capture, le 22 octobre 2020. (ATP IMC)

"Les autorités [vietnamiennes] estiment qu'il y a au moins une autre de ces tortues dans le lac Dong Mo et une autre dans le lac voisin Xuan Khanh", précise la Wildlife Conservation Society. Une fois le sexe de ces spécimens identifié, peut-être au printemps, un mâle et une femelle seront réunis dans l'espoir qu'ils se reproduisent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.