Un tiers des plantes tropicales africaines potentiellement menacées d'extinction, selon une étude

Les régions les plus exposées sont l'Ethiopie, le centre de la Tanzanie, le sud de la République démocratique du Congo ainsi que les forêts d'Afrique de l'Ouest. 

Le parc national de Gombe Stream, en Tanzanie. 
Le parc national de Gombe Stream, en Tanzanie.  (MICHEL GUNTHER / BIOSPHOTO / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un tiers des espèces de plantes tropicales en Afrique sont possiblement menacées d'extinction, d'après une estimation approximative publiée dans la revue Science Advances (en anglais), mercredi 20 novembre.

Plusieurs chercheurs, coordonnés par un botaniste français de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), Thomas Couvreur, ont réalisé une première analyse automatisée du statut de plus de 22 000 plantes vasculaires tropicales africaines. Ils ont pour cela utilisé les données compilées dans la base Rainbio, tenue par la Fondation pour la recherche sur la biodiversité, une institution française.

Le résultat est que 32% des espèces, soit environ 7 000, ont été classées comme probablement ou potentiellement menacées, sur la base de deux critères reconnus par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) : la réduction récente de la taille de la population ou de sa répartition géographique. Les régions les plus exposées sont l'Ethiopie, le centre de la Tanzanie, le sud de la République démocratique du Congo et les forêts d'Afrique de l'Ouest. 

"Un effort international important reste à fournir pour évaluer toutes les espèces de plantes en Afrique", insiste Thomas Couvreur. Il existe en effet plus de 350 000 espèces de plantes sur la planète. 

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.