Un aigle royal abattu en Ardèche, la Ligue de protection des oiseaux va déposer plainte

Un aigle royal a été retrouvé mort criblé de plombs en Ardèche à la fin du mois de septembre. La Ligue de protection des oiseaux va déposer planite contre X car il s'agit d'une espèce protégée. 

Article rédigé par
avec France Bleu Drôme Ardèche - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Illustration aigle royale.  (VIRGILE / LE DAUPHINE LIBERE / MAXPPP)

La Ligue de protection des oiseaux (LPO) va déposer plainte contre X auprès de l'Office français de la biodiversité pour "destruction d'espèce protégée" après l'abattage d'un aigle royal fin septembre près du Mont Mézenc (Ardèche), rapporte ce vendredi France Bleu Drôme Ardèche. L'animal a été retrouvé mort, criblé de plombs.

Un animal équipé d'une balise GPS

L'oiseau, un des rares présents en Ardèche, avait été équipé au printemps d'une balise GPS pour un suivi scientifique. "La personne qui fait les suivis s'est aperçu à la mi-septembre que le jeune aigle ne bougeait plus sur le GPS", explique Louis Granier, le président de la délégation territoriale de la Ligue de protection des oiseaux en Drôme Ardèche. "Un salarié de la LPO s'est rendu sur place et a retrouvé l'aiglon mort." L'oiseau a ensuite été emmené chez le vétérinaire, qui a déterminé grâce à une radio qu'il était criblé de plombs.

Cinq couples d'aigles royaux vivent actuellement en Ardèche. "Je ne m'avancerai pas en vous disant que c'est par malveillance", poursuit Louis Granier, qui évoque la possibilité d'une "méconnaissance". "Toujours est-il qu'un rapace, surtout de la dimension d'un aigle, ce n'est pas si commun dans le ciel de l'Ardèche. On le reconnaît !"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biodiversité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.