Cet article date de plus d'un an.

Pêche : les chaluts devraient rester autorisés dans les aires marines protégées jusqu’en 2030

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Pêche : les chaluts devraient rester autorisés dans les aires marines protégées jusqu’en 2030
Article rédigé par France 3 - S. Piard
France Télévisions
France 3
Les pêcheurs ont obtenu de la Commission européenne des garanties, lundi 3 avril. Il n’y aura pas de plan européen pour interdire à terme la pêche de fond dans les aires marines protégées.

Jusqu’en 2030, il sera possible de pêcher au chalut de fond dans les aires marines protégées. Le ministre de la Mer l’a promis après un passage à Bruxelles. Les pêcheurs restent prudents. "Des paroles c’est bien, mais des actes c’est mieux. On aurait voulu que ce soit des accords signés", explique l'un d'eux, Ulrick Comtesse. Selon les pêcheurs, le plan de Bruxelles menaçait un tiers de la flotte française.

Menace pour la biodiversité

Cette flotte, spécialisée sur le chalut de fond, cible des espèces vivant sur les sols de l’océan, poissons comme crustacés. La pêche au chalut menace cependant la biodiversité et les fonds marins. Bruxelles a demandé aux États membres de prendre des mesures nationales pour interdire la pêche dans les zones protégées. Claire Nouvian, de l’association Bloom, rappelle par ailleurs l’importance "de protéger la pêche artisanale, [qui] subit les assauts de la pêche industrielle". Les pêcheurs restent mobilisés sur d’autres dossiers, notamment les captures accidentelles de dauphins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.