Océans : en Amérique du Sud, une autoroute sous-marine pour protéger les couloirs de circulation de poissons

Publié Mis à jour
Océans : en Amérique du Sud, une autoroute sous-marine pour protéger les couloirs de circulation de poissons
France 2
Article rédigé par
L.de la Mornais, T.Donzel, L.Setyon, D.Ramirez - France 2
France Télévisions

Le Costa Rica, le Panama, l'Équateur et la Colombie ont trouvé un accord pour créer l'autoroute de Nemo. Ce projet doit permettre de préserver les couloirs de migration des poissons. 

Dans l'océan, les animaux marins circulent via un réseau de routes et de couloirs de migration, souvent anéanti par la pêche intensive. Quatre pays d'Amérique latine, le Costa Rica, le Panama, l'Équateur et la Colombie, se sont alliés pour créer et pour protéger un couloir de circulation marine. Appelé "l'autoroute de Nemo", le projet va naître au cœur du Pacifique. "Dès que les animaux s'écartent de ces zones protégées, ils redeviennent vulnérables à la pêche et aux activités humaines. Alors on s'est dit : 'Pourquoi on ne protégerait pas ces autoroutes marines, qui connectent entre elles ces zones clefs ?'", confie Erick Ross Salazar, directeur exécutif de l’ONG MigraMar. 

Redonner une chance de survie aux poissons 

Les animaux marins seront protégés sur des milliers de kilomètres, où seule la pêche locale de poissons non menacés sera autorisée. Avec l'aide de caméras, les scientifiques ont eu la confirmation de l'existence de ces autoroutes à l'état naturel. Ils ont enregistré le passage d'un banc de requins-marteaux. "Si on arrive à protéger les corridors spécifiques, que les animaux empruntent durant leurs migrations, on pourrait enfin leur redonner leur chance", indique Mario Espinoza, professeur de biologie à l'université du Costa Rica. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.