Normandie : quand un fleuve retrouve sa vie naturelle

Abattre un barrage pour redonner son lit à un fleuve: c'est le gigantesque chantier en cours en Normandie. L’objectif est ensuite de restaurer la vie naturelle de la Sélune, qui se jette dans la baie du Mont-Saint-Michel.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Détruire un immense barrage pour protéger la biodiversité. Un chantier unique en Europe. Depuis septembre 2019, les engins de démolition cassent le béton du barrage hydroélectrique de Vezun (Normandie), haut de 36 mètres. Il y avait aurapavant un lac long de 20km à l'emplacement de cette construction. L'opération de déconstruction est pilotée par l'État, propriétaire du barrage devenu petit à petit improductif.

Un enjeu pour une espèce en voie de disparition

"La production électrique était très aléatoire et relativement faible", explique Gilles Traimond, sous-préfet de la Manche. Un chantier à plus de 20 millions d'euros pour restaurer le cours naturel d'un fleuve côtier: la Sélune, qui se jette dans la baie du Mont-Saint-Michel. Il s'agit du troisième cours d'eau de France pour la reproduction du saumon atlantique, une espèce menacée. Comme de nombreux poissons migrateurs, les saumons sont bloqués par le barrage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Abattre un barrage pour redonner son lit à un fleuve: c\'est le gigantesque chantier en cours en Normandie. L’objectif est ensuite de restaurer la vie naturelle de la Sélune, qui se jette dans la baie du Mont-Saint-Michel.
Abattre un barrage pour redonner son lit à un fleuve: c'est le gigantesque chantier en cours en Normandie. L’objectif est ensuite de restaurer la vie naturelle de la Sélune, qui se jette dans la baie du Mont-Saint-Michel. (France 3)