Equateur : un policier arrêté pour le trafic présumé de 185 bébés tortues des Galapagos

Cinq tortues sont mortes. Elles avaient été retrouvées dimanche dans une valise.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une image de l'une des tortues retrouvée dimanche à Puerto Ayora, aux Galapagos, le 28 mars 2021. (- / PARQUE NACIONAL GALAPAGOS / AFP)

Il se trouve désormais de l'autre côté des barreaux. En Equateur, un policier a été arrêté pour le trafic présumé de 185 bébés d'une espèce de tortue géante de l'archipel des Galapagos découverts dans une valise, a annoncé lundi 29 mars le parquet. Sur Twitter, ce dernier a précisé que ce policier serait "inculpé pour crime contre la flore et la faune sauvage, passible de trois ans de prison".

Lundi, le ministère de l'Environnement a relevé que "cinq tortues étaient mortes, probablement à cause du stress subi du fait de la séparation de leur habitat". Et les bébés tortues survivants "ne sont pas en bon état de santé", a-t-il ajouté. Il a aussi précisé que le policier serait maintenu en détention provisoire en attendant d'être jugé le 18 avril.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.