Environnement : deux ONG portent plainte contre l'État

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
En février dernier, la justice avait condamné l'État pour son inaction climatique. Cette fois, deux ONG ont l'intention de porter plainte contre l'État, pour inaction dans la protection de la biodiversité.
FRANCE 3
Article rédigé par
S.Piard, X.Roman, J-A.Balccells, C.Krauskopff - France 3
France Télévisions

En février dernier, la justice avait condamné l'État pour son inaction climatique. Cette fois, deux ONG ont l'intention de porter plainte contre l'État, pour inaction dans la protection de la biodiversité.

Un peu de colère et beaucoup de tristesse. Philippe Boyer fait partie de ceux qui témoignent de la disparition de la biodiversité. Ce photographe est un amoureux des insectes, surtout des abeilles sauvages. "J'en photographie de moins en moins, c'est de plus en plus difficile", confie-t-il. Il y a une quinzaine d'années, Philippe Boyer pouvait en photographier plusieurs en une journée.

Assigner l'État pour inaction face aux menaces qui pèsent sur la biodiversité

Les insectes pourraient avoir disparu dans une centaine d'années : 40 % d'entre eux sont déjà en déclin. L'association Pollinis est l'une des deux ONG qui comptent assigner l'État pour inaction face aux menaces qui pèsent sur la biodiversité. Les autorisations de mise sur le marché des pesticides sont en ligne de mire. Il y a quelques mois, l'État avait déjà été condamné pour inaction climatique. Les juristes qui portent cette nouvelle plainte espèrent le même succès.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biodiversité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.