Biodiversité : Elisabeth Borne veut une "radicalité des résultats sans la brutalité des mesures"

La Première ministre a présenté lundi la troisième "stratégie nationale biodiversité", attendue depuis deux ans, et doit prendre la suite des deux premières, dont les objectifs n'ont pas été atteints.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Elisabeth Borne à Paris, le 27 novembre 2023. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Des avancées pour la biodiversité. Elisabeth Borne a présenté, lundi 27 novembre, la version finale de la troisième "stratégie nationale biodiversité" (SNB). La Première ministre a prôné une "radicalité des résultats sans la brutalité des mesures". Cette troisième SNB, attendue depuis deux ans, doit prendre la suite des deux premières, dont les objectifs n'ont pas été atteints.

"L'effondrement de la biodiversité est si fort, si rapide, si généralisé qu'une sixième extinction menace. (...) En un mot, l'effondrement de la biodiversité est une menace existentielle pour nos sociétés. Nous devons l'endiguer rapidement et inverser la tendance fortement", a déclaré la cheffe du gouvernement en présentant les 40 mesures destinées à sauvegarder la nature et "stopper l'effondrement du vivant" d'ici 2030.

Cette stratégie est censée être la déclinaison française de l'accord de Kunming-Montréal, adopté en décembre 2022 par la communauté internationale à la COP15 Biodiversité : protection effective de 30% des terres et des mers, restauration de 30% des écosystèmes dégradés, réduction de moitié des pesticides... Le gouvernement a confirmé vouloir placer, d'ici 2030, 10% du territoire national en "protection forte" (contre 4,2% en 2023).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.